Secourisme : Le SAMU forme 60 jeunes scouts aux gestes simples de premiers secours

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU) a dispensé une formation de deux jours en secourisme au profit des jeunes de Niamey membres de l’Association scouts du Niger. Cette formation sollicitée par les scouts vient à point nommé, en prélude à un camp de jeunes qui regroupera environ 500 jeunes à Agadez. Elle prépare les bénéficiaires à gérer d’éventuelles situations de détresse avant l’arrivée des services compétents.

Selon l’un des formateur, Ibrahim Tchabé, agent de SAMU, la formation a été dispensée en deux étapes, avec des parties théoriques et pratiques, afin d’amener les participants à connaitre au préalable la chaine de secours ainsi que le rôle qu’ils peuvent jouer en urgence. Les récipiendaires pourront d’abord faire l’évaluation de la détresse et ensuite appliquer les gestes simples de secourisme qui sauvent des vies. «Ces jeunes scouts peuvent être les premiers témoins sur des lieux d’accidents et ils font beaucoup d’activités de camp. Avec ces connaissances, ils peuvent venir en aide au besoin. Nous leur avons démontré comment établir le diagnostic de coma, nous leur avons appris aussi à faire le diagnostic de l’arrêt respiratoire et celui du cœur. Nous leur avons ensuite montré les gestes à appliquer à chacune de ces situations, à savoir : la ventilation assistée (le bouche à bouche, le bouche à nez, et le bouche à bouche et nez) ; le massage cardiaque (compression sur le thorax) ; le brancardage (ramassage de la victime) », a indiqué le formateur Ibrahim Tchabé, à la fin de la formation, dans l’après-midi du 16 juillet dernier.

Pour Omar Ousmane, Commissaire national à la formation au niveau des scouts Niger, lorsqu’on prépare un grand rassemblement, il va de soi qu’on prévoit toutes les dispositions nécessaires. «Cette formation est un atout, puisque même si nous sommes isolés de la ville d’Agadez, en cas de situations de détresse, nous saurions apporter les premiers secours à nos membres», estime le scout. «Nous avons appris comment maintenir une personne accidentée en vie, avant son évacuation, et aussi comment la prendre promptement sans enfoncer l’épine dans la plaie ou aggraver l’impact», a expliqué le commissaire à la formation des scouts Niger.

Omar Ousmane a exprimé toute sa gratitude au SAMU pour avoir bien voulu les accompagner dans ce sens. C’est une initiative à poursuivre, dit-il. «Le SAMU vient de former 60 jeunes, nous ne voulons pas que cela s’arrête ici, parce que nous sommes au moins 3.000 scouts à travers le Niger», a-t-il lancé.

 Ismaël Chékaré(onep)