Séminaire gouvernemental sur le Développement de l’économie des conférences : L’ANEC mise sur la forte adhésion des membres du gouvernement pour l’accomplissement de sa mission et l’atteinte de ses objectifs

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a présidé, le 18 juin 2021, un séminaire gouvernemental, sur la Développement de l’économie des conférences.

Dans son allocution d’ouverture des travaux, le Chef du gouvernement, parlant précisément de la politique de l’économie des conférences, a rappelé que le Niger a eu l’honneur d’organiser en 2019 le sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur le lancement de la Zone de libre-échange continentale. « Et à la faveur de l’organisation de ce sommet, une agence avait été créée, l’Agence UA 2019, qui avait pour mission de préparer et d’organiser cette conférence », a souligné M. Ouhoumoudou Mahamadou. Il a ajouté que, c’est en tenant compte du succès enregistré par cette Agence, mais également de toutes les infrastructures économiques qui ont été réalisées à cette occasion, que l’idée est venue de créer l’Agence Nationale de l’Economie des Conférences (ANEC).

Dans le mot introductif qu’il a prononcé, le Président du Conseil d’Orientation et de Contrôle de l’Agence Nationale de l’Economie des Conférences (ANEC), M. Ibrahim Sani Abani, Directeur de cabinet du président de la République, a souligné toute l’importance de ce séminaire gouvernemental sur le développement de l’économie des conférences au Niger. Cette rencontre, vise entre autres à donner aux nouveaux membres du Gouvernement les informations nécessaires sur le dispositif mis en place pour le développement de l’économie des conférences au Niger. Elle permet aussi, a-t-il précisé, de recueillir leurs observations et leurs suggestions pour une bonne promotion de l’économie des conférences, et d’obtenir l’adhésion, le soutien et l’implication de chaque membre du Gouvernement pour permettre à l’ANEC d’accomplir sa mission et atteindre ses objectifs.

Car, a-t-il rappelé, la création de l’ANEC en charge de faire de notre pays un hub en matière des conférences et événements internationaux découle d’une réelle volonté politique. « Cette vision a été renforcée dans le programme de renaissance Acte 3, du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum, qui s’est résolument engagé à améliorer la visibilité du Niger sur la scène africaine et internationale, afin d’en faire une destination préférée pour l’organisation des conférences et autres événements internationaux. Pour cela, il s’est aussi engagé pour le développement du tourisme d’affaires avec l’opérationnalisation de la structure en charge du développement de l’économie de conférences, en l’occurrence l’ANEC », a assuré le Président du Conseil d’Orientation et de Contrôle de l’Agence.

Dans son intervention, le Directeur Général de l’ANEC, M. Mohamed Saidil Moctar, a fait une présentation de l’Agence Nationale de l’Economie de Conférences (ANEC) à travers ses missions principales, ses sources de financements, et les principales structures qui la composent dont le Pôle Développement et Promotion, le Pôle Gestion des Conférences, le Pôle Exploitation et le Pôle Ressources.

Il a par la suite présenté aux membres du Gouvernement, les tendances mondiales en matière de l’économie des conférences, les objectifs de performance et les facteurs de succès ainsi que les atouts et avantages comparatifs du Niger pour être un hub en matière des conférences

M. Saidil Moctar a également saisi cette opportunité pour présenter aux membres du gouvernement les grands chantiers de l’ANEC pour l’Année 2021 en cours. Ils portent sur l’élaboration d’une stratégie de développement de l’économie des conférences, la mise en place en collaboration avec les Ministères et structures concernés un manuel de gestion des évènements internationaux, l’élaboration d’un plan de formation et de renforcement des capacités des acteurs, et l’organisation du salon « Destination Niger ».

En clôturant ce séminaire, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a invité les membres du gouvernement, chacun en ce qui le concerne à mettre en place, toutes les mesures d’accompagnement nécessaires au développement de l’économie des conférences dans notre pays. En particulier, il est demandé aux Ministres, aux missions diplomatiques et aux délégations nigériennes de saisir toutes les opportunités afin d’attirer au Niger, les évènements internationaux relevant de son domaine.

Par Assane Soumana(onep)