Série de visites du ministre de la santé sur les sites des sinistrés : Dr Idi Illiassou Maïnassara se rend au chevet des sinistrés des inondations et réceptionne un don de l’OMS

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a effectué, hier jeudi 3 septembre, une série de visites sur les sites de recasement des sinistrés des inondations, dans certains arrondissements de la ville de Niamey. C’est ainsi qu’à la tête d’une délégation comprenant notamment le Gouverneur de Niamey, M. Issaka Assane Karanta, la représentante de l’OMS au Niger, Dr  Anya Blanche, celle de l’Unicef au Niger, Mme Félicité Tchibindat, ainsi que plusieurs cadres dudit ministère, le ministre Maïnassara s’est successivement rendu aux quartiers Gaba Goura, Kirkissoye et Aéroport, avant de réceptionner un don de médicaments de l’OMS et autres produits de santé et de l’hygiène, en faveur de plusieurs régions du Niger.

 

La première étape de ces visites était l’école primaire du quartier Gaba Goura, ouverte le 29 août dernier, qui accueille 388 personnes sinistrées, réparties dans 65 ménages. Parmi celles-ci, on compte 105 malades dont 13 morts. La seconde visite a  conduit la délégation ministérielle au niveau du l’école Kirkissoye II, qui abrite 1.116 sinistrés. L’école Aéroport II, qui a constitué la 3ème étape de cette visite, abrite 1.736 sinistrés, répartis dans 248 ménages. Partout où la délégation est passée, elle a eu droit à des explications de la part des agents de santé intervenant sur les différents sites et des chefs desdits quartiers. Ainsi, selon les intervenants, les différentes maladies auxquelles ces sinistrés font face sont notamment : le paludisme, les affections digestives, la diarrhée, la toux, le rhume et les affections ostéo-articulaires. Même si certains responsables sanitaires des sites ont reconnu la disponibilité des médicaments et des agents de santé, des recommandations ont été émises au ministre, pour une meilleure prise en charge des patients sur les sites. Sur place, le ministre a pris l’engagement que des dispositions seront prises, le plutôt possible, pour répondre à ces recommandations. Le ministre Illiassou et le gouverneur Karanta ont saisi l’occasion pour prodiguer des conseils aux sinistrés sur l’utilisation des moustiquaires, le respect des séances de vaccination et sur l’hygiène et l’assainissement de leur cadre de vie.

 

Le ministre de la Santé Publique réceptionne un don de plus de 190 millions FCFA

Après ces différentes visites de terrain, la délégation ministérielle s’est rendue, de l’entrepôt de l’OMS, sis au niveau du quartier industriel, où cette Institution onusienne a fait don au Niger de plusieurs lots de médicaments et kits d’urgences sanitaires. Remettant le don au ministre, la représentante de l’OMS au Niger, Dr  Anya Blanche, a indiqué que le Niger fait face aux inondations, qui entraînent de graves conséquences pour la vie des populations et leurs moyens de substance, en particulier les plus pauvres, y compris l’exposition aux maladies à potentiel épidémique. « C’est donc avec un immense plaisir d’accompagner le Niger à faire face à cette urgence que l’OMS met aujourd’hui à la disposition du Ministère de la Santé publique, un lot de médicaments et de matériels médicaux, destinés à répondre aux besoins sanitaires d’urgence, y compris les maladies diarrhéiques et le paludisme, d’une valeur de 190.399.388 FCFA », a déclaré Dr Blanche. Selon elle, ce lot de médicaments et de matériels médicaux et composée de 56 modules des médicaments basiques, 156 modules de matériel médical renouvelable basique, 36 modules malaria basiques, 76 modules de médicaments supplémentaires et 3 modules malnutrition aigue sévère basique. « En outre, cette urgence ne nous fait pas oublier le contexte de la pandémie de la Covid-19. C’est pourquoi, nous avons aussi le plaisir  d’accompagner le Niger dans la gestion des cas, en octroyant 38 concentrateurs d’oxygène et des équipements de protection individuelle ainsi que 152 thermos flash », a ajouté la représentante de l’OMS. Elle a ensuite remercié le gouvernement du Niger pour ses efforts permanents dans la réponse aux situations d’urgence. Réagissant à la suite des visites et du don de l’OMS, le ministre Idi Illiassou Maïnassara a indiqué avoir effectué ces visites sur instruction du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, pour s’enquérir des conditions de recasement des sinistrés des inondations, qu’a connues Niamey, la capitale. « En plus de la pandémie de la Covid-19, le Niger fait face, depuis le début du mois d’août, à des inondations, ayant entrainé plusieurs dégâts matériels et des pertes en vies humaines. Pour y faire face, un plan intégré est en cours de préparation dans lequel la prise en charge sanitaire constitue un axe principal. Nous avons trouvé, sur place des agents de santé dévoués à leurs tâches et des populations qui bénéficient gratuitement de tous les soins dont elles ont besoin. Des préoccupations ont été soulevées, aussi bien par les agents de santé que par les sinistrés. Celles-ci trouveront leurs solutions dans les plus brefs délais », a promis le ministre de la Santé Publique. Par rapport au don de l’OMS, le ministre Maïnassara s’est dit réjoui de cet appui et a déclaré que les actions de l’OMS en faveur de notre pays sont très précieuses, tant du point de vue technique, financier, matériel que logistique. « Par cet important don, l’OMS dote le Ministère de la Santé Publique des kits d’urgence permettant de renforcer son dispositif de réponse aux épidémies et d’autres urgences sanitaires », a-t-il estimé. Le ministre Idi Illiassou Maïnassara a, au nom du gouvernement et du peuple nigériens, adressé à l’OMS ses vifs remerciements et a assuré que cet appui sera utilisé à bon escient.

 

 

 

Par Mahamadou Diallo(onep)