Signature de deux accords de financement entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Une enveloppe de 70 milliards FCFA pour le développement des infrastructures routières et une autre de 789,5 millions FCFA pour le secteur agricole

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre du Plan, Dr Abdou Rabiou, et le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement au Niger (BAD), Dr John Eric Christian Andrianarisata ont procédé, hier après-midi, à la signature de deux accords de financement. Le premier accord d’un montant de plus de 70 milliards de Francs CFA est relatif au développement des infrastructures routières conformément aux normes de l’UEMOA.  Quant au second accord de financement, avec une enveloppe de 789,5 millions de Francs CFA, il concerne le secteur de  l’agriculture et l’agro-alimentaire.

Peu après la signature et l’échange des documents, le ministre du Plan,  Dr Abdou Rabiou a fourni des explications sur les projets qui ont bénéficié de l’appui de la BAD à travers la présente signature. Il s’agit du Projet Intégré de désenclavement des zones de production transfrontalière Hamdara-Wacha–Doungass- Frontière Nigeria, qui consiste à l’aménagement et le bitumage de 110 Km de route aux normes UEMOA suivant une approche intégrée.

Cette approche couvre non seulement le secteur des transports mais également les domaines de l’agriculture, de l’élevage et le domaine social (santé, éducation et genre). Le coût total de ce projet est évalué à 91,05 milliards de FCFA sur lesquels la BAD apporte un montant de 71,05 milliards de FCFA, a précisé le ministre du Plan.

Selon le ministre du Plan, le deuxième projet financé par la BAD est le Projet d’appui à l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action national pour l’emploi décent des jeunes dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire au Niger.

« Ce projet, d’un coût de 789,50 millions de FCFA, sera mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture pour une durée de 36 mois. Il vise à promouvoir la création d’emplois dans les secteurs agricoles et agro-alimentaires au Niger », a souligné Dr Abdou Rabiou.Aussi, a-t-il ajouté, ce projet prévoit également la création d’un centre d’Excellence au sein de l’Institut Pratique de Développement Rural (IPDR) de Kollo, la formation de 10 formateurs du centre d’excellence de Kollo au centre songhaï du Bénin, la formation de 800 jeunes ruraux dont 400 femmes au développement de marchés pour les produits agricoles et agroalimentaires.

Cette signature est intervenue juste quelques jours après la présentation des copies figurées des lettres de créance de M. John Eric Christian Andrianarisata en tant que représentant résident de la BAD au Niger au ministre en charge des Affaires Étrangères et de la Coopération.«Cette présence au Niger servira de cadre pour accélérer les interventions de la Banque au Niger,  à l’image de cette signature que nous avons établi aujourd’hui pour des projets qui sont très importants dans le cadre de l’appui de la Banque au Niger », a déclaré le Représentant Résident de la BAD,  Dr John Eric Christian Andrianarisata.

Cette année se termine le cadre de collaboration, c’est-à-dire le document stratégie pays mais, a assuré le Représentant Résident de la BAD ; le nouveau est en cours d’élaboration. Ce qui permettra de meilleurs accords et arrangements des interventions de la Banque au Niger dans les secteurs de prédilections. « Le Niger sera  donc pour nous cet embellissement qu’on voudra pour développer le pays ensemble», a-t-il soutenu.

Par Oumar Issoufou(onep)