Signature de l’Accord de Financement du Projet d’accélération de l’accès à l’électricité au Niger (Haské) entre le Niger et la Banque mondiale : Plus de 180 milliards de francs CFA pour accroître l’accès à l’énergie

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre du Plan, M. Abdou Rabiou, et la Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Niger, Mme Clara de Sousa, ont procédé, hier matin, à la signature de l’Accord de Financement du Projet d’accélération de l’accès à l’électricité au Niger (Haské). Le Projet Haské a pour objectif d’accroître l’accès à des services énergétiques modernes au Niger au moyen de solutions d’énergie en réseau, mini réseaux et systèmes solaires individuels, ainsi que de solutions de cuisson propres.

Peu après la signature et l’échange des documents entre les deux parties, la Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Niger, Mme Clara de Sousa a indiqué que ce financement d’un montant total de 317,5 millions de dollars US, soit plus de 180 milliards de francs CFA, comprend un don de 155 millions de dollars US et un crédit du même montant de la Banque mondiale et un don de 7,5 millions de dollars US du Fonds Fiduciaire Multi-donneurs du Programme d’Assistance à la Gestion du Secteur Énergétique (ESMAP) de la Banque mondiale.

Pour Mme Clara de Sousa, ce projet fait partir d’une

approche programmatique multi-phase d’un montant de 842,5 millions de dollars, soit l’équivalent de 480 milliards de francs CFA d’ici 2030, qui visent à contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale d’accès à l’électricité. «Tous ces efforts devraient contribuer à transformer le secteur de l’énergie au Niger et donner l’accès à l’électricité à plus de 60% de la population nigérienne d’ici 2030 avec une cible intermédiaire de 40% en 2025», a précisé la Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Niger.

Pour sa part, le ministre du Plan, M. Abdou Rabiou a souligné que le projet HASKE, en améliorant le taux d’accès à l’électricité, contribuera à réduire de manière significative les disparités entre le milieu urbain et rural. Le ministre du Plan a aussi noté qu’avec cette nième intervention pour le secteur de l’énergie, la Banque mondiale montre combien l’électrification de l’Afrique figure bien parmi ses priorités. M. Abdou Rabiou a également soutenu que le projet Haské participera résolument à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) pour lesquels, l’accès à l’énergie constitue l’une des conditions indispensables.

Le ministre du Plan a ensuite décliné les différents aspects de la mise en œuvre du projet à travers les principales composantes. Il s’agit du renforcement et l’expansion des réseaux de transmission et de distribution afin d’accroître l’accès aux services électriques raccordés au réseau; le renforcement de l’écosystème pour le développement de mini réseaux alimentés à l’énergie solaire photovoltaïque en milieu rural; l’augmentation de l’accès à l’électricité solaire hors réseau pour les institutions publiques, les ménages et les utilisations productives, ainsi qu’à des solutions de cuisson propres et efficaces. «La cérémonie de signature de cet Accord de financement, qui intervient durant la visite au Niger

des Administrateurs de la Banque, témoigne de la vitalité de la coopération entre la Banque et le Niger», s’est enfin réjoui le ministre du Plan, M. Abdou Rabiou.

 Oumar Issoufou(onep)