Signature de protocole d’accord suite à la hausse du prix du gasoil : Une alternative pour protéger les consommateurs

Société

Le Gouvernement du Niger et ses partenaires sociaux, notamment le Collectif des Syndicats Nationaux des Transporteurs des Marchandises et l’Organisation des Consommateurs du Niger ont signé hier après-midi, à la Primature un protocole d’accord relativement à la hausse du prix du gasoil. Il s’agit à travers cet acte de trouver une solution appropriée aux éventuelles spéculations sur les prix des produits de première nécessité et de protéger les consommateurs. 

Pour aboutir à la signature de cet accord, un comité multisectoriel avait été créé. En effet, ce comité consensuel, participatif, consultatif et inclusif a initié plusieurs rencontres tant qu’au niveau du Premier ministre, Chef du Gouvernement qu’à la Présidence de la République autour du Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum. 

A l’issue des rencontres, un document dit ‘’Protocole d’Accord’’ entre le Gouvernement du Niger et le Collectif des Syndicats Nationaux des Transporteurs des Marchandises et l’Organisation des Consommateurs du Niger’’ a été élaboré en présence des représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger.  Ce document est articulé autour de trois axes stratégiques, notamment les engagements permanents du Gouvernement pour atténuer toutes situations difficiles liées à la hausse du prix du gasoil ; des mesures

particulières destinées aux transporteurs et aux consommateurs et des rappels des engagements des parties prenantes afin de protéger les consommateurs.

Peu avant la signature de ce protocole, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables M. Ibrahim Yacoubou, membre dudit Comité a salué les efforts de l’Etat dans la recherche des solutions au contexte actuel. «Depuis une semaine au cabinet du Premier ministre et trois jours autour du Président de la République, l’ensemble des acteurs concernés ont été conviés à des discussions au cours desquelles ils ont été écoutés et les raisons de cette hausse leur ont été avancées. A l’issue de ces rounds de discussions, l’ensemble des partenaires et acteurs ont compris et estimé que cette mesure est nécessaire pour préserver le cadre économique de notre pays» a déclaré M. Ibrahim Yacoubou.

Par ailleurs, le ministre d’Etat s’est appesanti sur le contexte et les raisons ayant conduit le Gouvernement à ‘’ajuster’’ le prix du gasoil. Parmi ces raisons, il y a le contexte international actuel, la situation du pays et de la nécessité de garantir son approvisionnement en produits pétroliers, la préservation des institutions pétrolières, etc. «En effet, depuis le 1er août dernier, le Gouvernement a pris la mesure stratégique et nécessaire de rehausser le prix du gasoil à la pompe dans notre pays. C’est en raison de toutes ces considérations citées dans le document, que le Gouvernement a pris cette mesure. Et aussitôt, le Président de la République, Chef de l’Etat a mis en place un comité interministériel, chargé de discuter avec tous les partenaires techniques et sociaux concernés. L’objectif est de préserver le pouvoir d’achat des Nigériens, de faire en sorte que l’impact de cette mesure soit amoindri le plus vite possible. Nous nous sommes convenus d’un certain nombre de points qui vont être mis en œuvre en vue de garantir la préservation du pouvoir d’achat des Nigériens et de créer les conditions nécessaires pour l’approvisionnement régulier de notre pays en produits pétroliers. L’enjeu ici, c’est de faire en sorte que tous les acteurs concernés puissent être écoutés», a expliqué le ministre d’Etat Ibrahim Yacoubou.

Notons que tous les acteurs concernés par la question ont pris part à la signature de ce protocole d’accord qui, entre en vigueur à compter de la date de sa signature, c’est-à-dire ce mardi 9 août 2022 et dont nous publions l’intégralité.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)