Signature des conventions de Financement : L’AFD va décaisser 16,7 milliards de FCFA au profit du Niger

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre des Finances, Dr Ahmat Jidoud a présidé hier après-midi la cérémonie de signature de deux conventions de financement entre l’Etat du Niger et l’Agence Française de Développement. La signature de ces deux conventions s’inscrit dans le cadre de l’Appui Budgétaire Global (ABG) et la troisième tranche de la Subvention de Politique Publique (SPP) à la Mobilisation des Ressources Intérieures. C’était en présence de l’Ambassadeur de France au Niger, SE Alexandre Garcia et la Directrice de l’AFD de Niamey, Mme Cynthia Mela.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre des Finances, Dr Ahmat Jidoud a d’abord précisé que la première convention relative au renouvellement  de l’Appui Budgétaire Global au titre de l’année 2021, d’un montant de 15,5 millions d’euros, soit environ 10 milliards de FCFA comprend trois subventions : à savoir une subvention de 7,5 millions d’euros soit près de 5milliards de FCFA décaissable sur le compte du Trésor Public pour une utilisation fongible permettra de contribuer à la mise en œuvre des actions prioritaires contenues dans le Programme de Renaissance Acte  III du Président de la République.

La deuxième subvention d’un montant de 4 millions d’euros, soit 2,6 milliards de FCFA, est destinée à la reconstruction des stocks de sécurité alimentaire, dont au moins 3 millions d’euros pour les stocks destinés aux distributions gratuites de vivres aux plus démunis. «Pour la France, il s’agit à travers cette subvention de répondre à l’appel du Premier Ministre, Chef du Gouvernement ayant sollicité le soutien des Partenaires Techniques et Financiers pour accompagner les efforts de l’Etat en matière de lutte contre la crise alimentaire qui touche actuellement le pays», a déclaré Dr Ahmat Jidoud.

Et la troisième subvention d’une somme de 4 millions d’euros, est canalisée à travers une dotation vers la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui permettra à l’Etat de renforcer les services essentiels notamment sociaux dans les régions de Diffa, Tillabéry, Tahoua, et Maradi. 

Quant à la seconde convention, elle porte sur l’octroi de la troisième et dernière tranche de 10 millions d’euros soit, 6,6 milliards de FCFA d’un appui global de 30 millions d’euros démarré en 2019 pour soutenir les mesures prises par le gouvernement en vue d’accroitre durablement la mobilisation des ressources intérieures. Le ministre des Finances a par ailleurs souligné que cette subvention est consacrée à l’accompagnement de la mise en œuvre des réformes fiscales engagées par le Ministère des Finances. Pour ce qui est de ces réformes, Dr Ahmat Jidoud a indiqué qu’elles consistent principalement à accroitre la mobilisation des ressources internes afin de permettre à l’Etat de fournir durablement et à tous les citoyens des services publics de qualité. Il s’agira de manière spécifique, précise-t-il, d’élargir l’assiette fiscale et d’améliorer le recouvrement des

impôts. Le ministre des Finances a déclaré que c’est au total 25,5 millions d’euros soit, 16,7 milliards de FCFA que l’AFD va immédiatement décaisser au profit du Niger à la suite de la signature de ces deux conventions.

Pour sa part, l’Ambassadeur de France au Niger, SE Alexandre Garcia s’est réjoui de la signature de ses deux conventions traduisant les

efforts de l’Etat français à travers l’AFD à accompagner le Niger en vue d’atteindre ses objectifs de développement. Les appuis issus de ces deux conventions prouvent l’engagement de la France à

accompagner l’amélioration du cadre de vie des populations du Niger.

 Laouali Souleymane(onep)