Signature d’un mémorandum de partenariat entre EUCAP Sahel Niger et le Médiateur de la République : Développer les conditions de rapprochement des acteurs de la société civile aux forces de sécurité et à la justice

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le médiateur de la République, Me. Ali Sirfi Maiga et le Chef de la mission EUCAP Sahel au Niger, M. Frank Van Der Mueren ont signé, vendredi 28 juin dernier dans l’après-midi, à Niamey, un partenariat pour développer leurs actions entrant dans le cadre du renforcement de la confiance entre les forces de sécurité du Niger, la société civile et le système judiciaire. Par ce mémorandum, les deux parties fixent les conditions et les modalités de leur collaboration ainsi que son champ d’action.

 

Les mandats des deux institutions se croisent dans la poursuite de leurs objectifs. D’une part EUCAP Sahel assiste les forces de sécurité, les institutions et les autorités dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et la migration irrégulière. Et d’autre part, le Médiateur de la République en sa qualité de « baromètre » de l’action de l’Etat au profit des citoyens et figure morale, incarne un pouvoir et une confiance de toutes les couches sociales de la population. Raison pour laquelle, depuis leur rencontre de 22 juin 2018, M. Frank Van Der Mueren, Chef de la mission EUCAP Sahel au Niger et Me. Ali Sirfi Maiga le Médiateur de la République ont souligné la nécessité de coopérer dans les domaines de leurs compétences respectives.

Ainsi, les deux parties conviennent d’organiser des séances de partage d’informations régulières. Aussi, les actions mutuelles seront menées sur les questions de la migration irrégulière, à travers notamment la prévention contre les dangers de la migration irrégulière et ceux de la criminalité organisée. Les initiatives seront soutenues en liaison avec la société civile, les collectivités territoriales, les autorités locales ainsi que les partenaires internationaux œuvrant sans les domaines concernés (y compris les Médiateurs d’autres pays). Pour le Médiateur de la République, les objectifs assignés au partenariat sont en parfaite harmonie avec les missions de son institution. Par cette occasion, Me. Ali Sirfi Maiga a exprimé sa satisfaction suite à l’avènement de ce partenariat qui, selon lui, appuiera son institution à relever les défis pour la démocratie et l’Etat de droit, face aux menaces sécuritaires. A cet effet, il s’est dit optimiste quant à l’exercice de ce rôle qui lui est cher.

«Ce mémorandum servira aussi au renforcement technique des capacités de l’institution du Médiateur de la République, dans la mise en œuvre de ses programmes », indique pour sa part, le chef de la mission EUCAP Sahel au Niger.     Pour M. Frank Van Der Mueren, la sécurité en soi ne peut pas être un objectif lorsqu’elle n’associe pas ses bénéficiaires. « L’important est qu’elle profite aux populations. Elle doit leur permettre de vivre en paix, d’avoir accès aux services sociaux de base. C’est cela qu’on peut qualifier de sécurité humaine », a-t-il ajouté.

 

Mahamane Chékaré Ismaël