Société : Les jeunes apprécient diversement le port du bonnet traditionnel

Société
Spread the love

Sharing is caring!

De manière générale le bonnet est un vêtement traditionnel qui se porte sur la tête. Il est de forme arrondie comme une sorte de calotte. Au Niger, notamment chez les haoussas, le bonnet ou ‘’hula’’ est un signe de distinction au plan social et religieux, mais aussi et surtout cela montre la maturité ou la sagesse. A travers le port de bonnet ce sont souvent des messages qui sont véhiculés dans certaines sociétés.

Le bonnet appelé aussi ‘’hula’’ est incontournable pour un habillement traditionnel réussi. Il joue ainsi un rôle important dans notre société et constitue une sorte d’identité culturelle ou religieuse. Mais depuis quelques années, le port du bonnet a complètement baissé, même dans les villages et hameaux de notre pays. Mode ou pas, le changement se remarque surtout au niveau de la jeunesse qui a véritablement tendance à abandonner les bonnets traditionnels au profit des bonnets modernes. Ainsi, dans certaines sociétés, le port du bonnet est considéré comme un signe d’honneur et de responsabilité tandis que chez d’autres le bonnet est porté uniquement pour la beauté ou pour cacher la calvitie où les cheveux blancs.

«Je ne suis pas habitué à porter le bonnet, quand je le porte ça me gêne. J’ai comme l’impression qu’on m’attache la tête avec une corde. Du coup je le porte pour une courte durée. Mais, ne pas porter ‘’le hula’’ avec une tenue traditionnelle (tissu, Bazin, etc.) est un comportement irresponsable et même un sacrilège culturel», selon un porteur de bonnet.

De son côté, Abdallah Ousmane, un jeune affirme avoir vu son père, son grand-père, porter constamment le bonnet. «Pour moi c’est un signe de sagesse, donc il y’a un âge pour porter le bonnet. Je suis encore trop jeune pour porter le bonnet. Même à l’occasion des fêtes religieuses, je ne peux pas mettre le bonnet vraiment», dit-il. Un autre jeune, du nom de Ibrahim Moussa explique qu’il ne porte pas le bonnet puisque ça ne lui plait pas. «Je ne pense pas mettre le bonnet même dans le futur ou une fois âgé puisque ça ne fait pas partie de mes tenues vestimentaires», déclare-t-il.

Visiblement, le bonnet ‘’hula’’ porté par nos ancêtres est aussi un patrimoine malheureusement menacé au regard de cette attitude des jeunes qui, ne semblent pas être prêts à perpétuer cette tradition. Du coup, il est important que les jeunes reviennent sur le port de bonnet pour donner un signe de respect et d’identité en tant que Nigériens (musulmans) afin de contribuer à sauvegarder cet élément de notre patrimoine vestimentaire pour les générations futures.

Nafissa Yahaya(Onep)