Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO à Niamey : La relance du processus de l’intégration après la Covid-19 au cœur de la session du conseil des ministres de l’organisation

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

En prélude à la tenue du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qu’accueille   aujourd’hui le Niger, le conseil des ministres de cette organisation s’est tenu le 4,  5 et 6 septembre au centre international de conférence Mahatma Gandhi  de Niamey.  C’est le ministre nigérien des affaires étrangères, président du conseil des ministres de la CEDEAO, M Kalla Ankourao qui a dirigé la session ministérielle, en présence du président de la commission de la CEDEAO, M Jean-Claude Kassi Brou.

Les participants à la 84ème session  du conseil des ministres de la CEDEAO, qui se tient dans un contexte international marqué par la pandémie de la Covid 19,  avaient à leur agenda plusieurs sujets d’importance capitale pour l’organisation sous régionale.  Dans son adresse à l’endroit de ses hôtes, le ministre Kalla Ankourao a souligné deux faits majeurs qui caractérisent la tenue de cette session : la pandémie de la covid-19 avec ses impacts négatifs multiples sur la vie de nos pays et les défis  sécuritaires qui assaillent la sous-région.  Parlant de la Covid-19 et ses effets, il dira qu’il a « plongé la région dans une profonde récession » ayant eu pour impact le ralentissement dans la mise en œuvre de certains programmes de développement. Les contraintes liées à cette pandémie ont fait l’objet d’examen lors de ladite session du conseil des ministres, a dit M Ankourao soulignant que depuis l’apparition de la pandémie, les dirigeants ouest-africains se sont fortement mobilisés et engagés et ont pris une série des mesures et d’initiatives pour la maitriser, même s’il reconnait que cette maitrise reste encore fragile.  Il en est de même de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) pour avoir apporté des contributions en matière d’acquisition d’équipements et de fournitures de lutte contre la Covid-19.

La session ordinaire du conseil des ministres s’est aussi penchée sur plusieurs autres points, dont l’examen du rapport intérimaire du président de la commission,  la situation financière des institutions de l’organisation, la situation de la pandémie Covid-19 en Afrique de l’Ouest. En outre, les ministres réunis à Niamey  ont passé au peigne-fin et adopté les différents memoranda que la commission leur a soumis, a dit le ministre Kalla Ankourao soulignant son espoir que les débats « fructueux et enrichissants » permettront de donner un nouvel élan à l’organisation sous régionale.  Evoquant  l’après Covis-19, le ministre des affaire étrangères a souligné l’absolue nécessité d’accélérer le processus d’intégration dans tous les domaines. Et pour  aboutir à cela, « il est indispensable que nous soyons unis, conjuguions ensembles nos efforts pour faire face aux défis communs qui se posent à nous sur la route de l’intégration », a dit le ministre.

Pour sa part, le président de la commission, M Jean-Claude Kassi Brou qui a entamé son allocution en présentant toutes ses civilités au Président de la République, Président en exercice de la CEDEAO et aux autorités nigériennes,  a rappelé que la session de Niamey a pour but de faire l’état de la communauté et celui de la mise en œuvre des tâches et missions qui sont confiées à la commission et aux instances. M Kassi Brou a aussi évoqué le caractère tout particulier de cette session du fait de la pandémie de Covid-19 qui constitue d’ailleurs un des points importants inscrits à l’agenda du conseil des ministres.  Il a déclaré être, lui et tous les chefs d’institutions ainsi que les commissaires, à la disposition des ministres pour répondre à leurs questions afin d’apporter l’éclairage nécessaire pour faciliter leurs délibérations.

 Zabeirou Moussa(onep)