Sommet virtuel du G5 Sahel-Union Européenne : Le Chef de l’Etat plaide pour une annulation totale de la dette et pour un soutien en vue d’un accès rapide au vaccin contre la covid-19

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a pris part, hier lundi 30 novembre, dans l’après-midi par visioconférence, à un sommet de haut niveau entre les pays du G5-Sahel et l’Union Européenne, sur les problématiques de la sécurité en lien avec le développement au Sahel. Ce sommet qui a réuni des dirigeants des cinq pays membres du G5 Sahel et des représentants de l’UE parmi lesquels le président du Conseil européen et le Haut-représentant chargé de la politique étrangère et de la sécurité de l’UE, a également enregistré la participation du Secrétaire général des Nations Unis et du président de la Commission de l’Union Africaine.

Les principaux points inscrits à l’ordre du jour de ce sommet sont le suivi des engagements de la déclaration du 28 avril 2020 ; la révision de la stratégie Sahel de l’Union Européenne et l’allègement de la dette, le renforcement de la coopération et des actions en faveur de la sécurité et du développement. Au cours de son intervention, le Chef de l’Etat a d’abord souligné que les capacités techniques et opérationnelles de nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) se renforcent, avant d’en appeler à la prochaine stratégie de l’Union Européenne d’accompagner les Etats du Sahel dans la mise en œuvre de certaines priorités, allant de la promotion de la bonne gouvernance à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, en passant notamment le développement des infrastructures; de l’agriculture; du capital humain et de la chaine de valeurs. «La stratégie de l’Union Européenne pour le Sahel doit être, bien sûr, alignée sur sa stratégie générale pour l’Afrique, stratégie qui doit tenir compte de l’agenda 2063», a indiqué le Chef de l’Etat.

Sur l’allègement de la dette, au regard des énormes défis de sortie de la crise sécuritaire et celle de la Covid-19 et le défi de la relance de l’économie, auxquels sont confrontés les pays sahéliens, le président de la République a palidé pour une annulation pure et simple de la dette. «Un geste de l’Union Européenne dans ce domaine constituera un signal fort pour les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux qui n’hésiteront pas à lui emboiter le pas», a estimé le Président Issoufou Mahamadou.

(Lire, en page 3, l’intégralité de l’intervention Chef de l’Etat)

 Ismaël Chékaré(onep)