Table ronde de haut niveau sur les mouvements mixtes au Niger : Vers des solutions nationales et régionales dans un esprit de solidarité internationale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, hier après-midi, à Niamey, la cérémonie d’ouverture de la  table ronde de haut niveau sur les mouvements mixtes (asile et migration) au Niger : Défis et solutions. La table ronde a réuni des membres du gouvernement, des représentants de la communauté diplomatique et onusienne avec pour objectif de soutenir une compréhension commune des défis liés aux mouvements mixtes, notamment les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile. Elle permet aussi d’appuyer le gouvernement du Niger dans l’identification de solutions.

A l’ouverture de la rencontre, le Premier ministre a salué la présence à cette rencontre du Directeur général de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), M. António Vitorino et du Haut-commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), M. Filippo Grandi. Leur présence, a dit le Chef du gouvernement, traduit l’intérêt et la considération qu’accordent ces deux organisations internationales pour le Niger.

«Ouvrir un dialogue sur la migration est pertinent et est une œuvre utile pour poser les jalons d’une solidarité communautaire et d’un monde plus humain et indivisible», a déclaré SE. Ouhoumoudou Mahamadou. En effet, a souligné le Chef du gouvernement, il parait plus que nécessaire pour les différents acteurs intervienant dans ce domaine qui prend de plus en plus de l’ampleur dans un contexte de rareté de ressources, d’accroître leurs synergies d’action dans un souci d’efficacité.

Le Premier ministre a aussi rappelé que la gestion et la coordination de l’action humanitaire figurent parmi les priorités du gouvernement du Niger qui en fait état dans l’axe 7 de sa Déclaration de politique générale relatif à la solidarité et à l’inclusion des groupes vulnérables. M. Ouhoumoudou Mahamadou a ainsi noté qu’elle constitue l’une des priorités d’autant plus que le Niger traverse une situation de crise humanitaire liée à l’insécurité qui sévit dans les pays du Sahel depuis 2011 à la faveur de la crise libyenne avec un afflux de réfugiés en provenance des pays voisins et des déplacés internes à la recherche de sécurité et de nourriture. «Il est de notre devoir de protéger et d’assister toutes ces personnes que le sort a contraint à quitter leur lieu de résidence habituelle», a indiqué M. Ouhoumoudou Mahamadou.

«Certes au Niger, nous sommes un pays pauvre, mais nous avons un bon cœur et nous avons conscience de notre devoir et de notre responsabilité de contribuer à la réussite de l’action humanitaire qui incombe à tous les humains dans le souci de l’atteinte des objectifs de développement durable», a ajouté le Chef du gouvernement.

Pour la coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin, cette table ronde de haut niveau «nous inspire et nous engage, en suscitant des discussions qui nous amènerons non seulement à des solutions nationales mais aussi régionales en toute solidarité internationale».

Oumar Issoufou(Onep)