Tillabéri/Agriculture : Rencontre trimestrielle du Comité Technique Régional (CRT) de l’Initiative 3N

Société

Le Secrétaire Général Adjoint de la région de Tillabéri, M. Boubacar Soumana a présidé, le mardi 19 juillet 2022 dans la nouvelle salle de réunions du gouvernorat, la rencontre trimestrielle du Comité Technique Régional de l’Initiative les Nigériens Nourrissent les Nigériens (CRT/I3N).

L’ordre du jour de cette rencontre a porté sur la présentation de l’état d’avancement des activités de l’I3N par les directions régionales et institutions du secteur pour la période de janvier à juin 2022,  dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement  agricole durable (I3N) suivant le plan d’action 2021-2025 de l’initiative 3N. Il ya aussi la présentation du nouveau projet Nexus-urgence-Développement-Paix dans la zone des trois frontières; la présentation des préparatifs et l’installation de la campagne agricole 2022 ainsi que la présentation du nouveau projet Nexus-Urgence-Développement-Paix, trois frontières par l’ONG karkara.

«L’initiative 3N demeure le cadre de référence approprié de mise en œuvre des

actions dans le secteur sécuritaire, alimentaire, nutritionnelle et de développement agricole durable», a indiqué le SG.A de la région de Tillabéri, et président du Comité Technique Régional.

«Elle est une des orientations phares des autorités de la 7ème République au 1er  rang desquelles le Président de la République SE Mohamed Bazoum et du Premier Ministre M. Ouhoumoudou Mahamadou», a ajouté M. Boubacar Soumana.

A travers la présentation de l’Etat d’avancement des activités de l’I3N par les directions régionales et institutions du secteur pour la période de janvier à juin 2022, il s’agit, selon le SGA de la région de Tillabéri, de permettre à ces structures maîtres d’ouvrage de s’approprier du nouveau plan d’action 2021-2025 de l’I3N qui est partie intégrante du PDES 2022-2026. M. Boubacar Soumana a demandé aux directions régionales, projets, programmes et ONG de s’impliquer pleinement pour une meilleure compréhension et internalisation des politiques et stratégies de développement.

Le SG.A a remercié les acteurs non Etatiques (ANE) et leur a rappelé le devoir de transmission des données physiques et financières aux structures de l’Etat pour leur prise en compte lors des bilans. Il a également remercié le Haut Commissariat à l’initiative 3N et ses partenaires techniques et financiers notamment, l’Agence Française de Développement (AFD) qui l’a accompagné pour la tenue de cette rencontre.

Mahalmoudou Touré Maïmouna ANP/ONEP – Tillabéri