Tillabéri : Célébration du 60ème anniversaire  de la proclamation de l’indépendance

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La cours de la préfecture de Tillabéri et le site de l’université Boubacar Bâ ont servi de cadre, le lundi 3 août dernier, au lancement de l’opération plantation d’arbres, dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance  de notre pays et de la 45e édition de la fête de l’arbre. Cette cérémonie placée sous les auspices du gouverneur de la région M. Ibrahim Tidjani Katiela, s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières ainsi que des citoyens venus nombreux pour planter des arbres.

Placé sous le thème «Investir dans la restauration du patrimoine forestier national c’est investir dans l’avenir», la célébration du 60e anniversaire de la proclamation de l’indépendance de notre pays s’inscrit dans le droit fil de l’action de sensibilisation afin d’amener les différents acteurs à s’impliquer davantage dans les actions de protection de l’environnement.

Dans son mot de bienvenu, le maire de la commune urbaine de Tillabéri, M. Morou Kaboye s’est réjoui du choix de sa commune pour abriter les festivités commémoratives du 60e anniversaire de l’indépendance de notre pays.

Peu avant de donner le coup d’envoi de l’opération de plantation d’arbres, le gouverneur de la région de Tillabéri a, pour sa part, fait remarquer que la dégradation de nos écosystèmes sous l’effet conjugués des aléas climatiques et des activités anthropiques a fini par saper la base productive au point de compromettre les productions végétales et animales dont vivent les populations. Cependant pour faire face à cette situation devait préciser M. Ibrahim Tidjani Katiela, les plus hautes autorités de la 7e république s’emploient quotidiennement à juguler le phénomène de dégradation de nos écosystèmes. Le cas le plus illustratif et l’élaboration et la mise en œuvre de l’initiative 3N qui est l’un des axes majeurs du programme de la renaissance du Niger initié par le président Issoufou Mahamadou. «Cette révolution verte a une dimension écologique qui se traduit par un important volet de restauration de l’environnement et une meilleure utilisation de nos ressources naturelles», a-t-il déclaré.

Parlant précisément du thème retenue cette année, le gouverneur de la région de Tillabéri dira que celui-ci a été inspiré par les priorités nationales en matière de gestion durable des terres, au contexte de la décennie des nations unies sur la restauration des écosystèmes 2021-2030, des thèmes et slogans des journées relatives aux accords multilatéraux sur l’environnement célébrées en 2020 ainsi que le contexte de la covid 19. M. Ibrahim Tidjani Katiela a, par ailleurs, souligné que la région de Tillabéri s’est beaucoup investie et continue de s’investir dans la lutte contre la désertification en général et la protection de la diversité biologique en particulier. Pour cette année en 2020, a dit le gouverneur, près de 4249,186 ha de terres dégradées et de dunes de sable ont reçu un traitement mécanique avec un traitement biologique en cours.

Aussi, environs 6.662 ha de régénérations naturelles assistées ont été réalisés, plus de 1.080.233 plants ont été produits dont les plantations sont actuellement en cours. Le choix des sites de l’université Boubacar Bâ et de la préfecture pour procéder à la plantation d’arbres n’est pas fortuit car les 205 ha qui vont accueillir ces milliers de plants contribueront à reverdir et à embellir ces espaces de vie. Aussi cela renforcera, selon le gouverneur de Tillabéri, la dynamique déjà engagée par le Président de la République pour moderniser la ville dans le cadre de Tillabéri Tchandalo. Pour joindre l’utile à l’agréable, quelques jeux notamment le jeu des canaris celui de la cuillère à l’œuf, la course à sac, le jeu de quitte ou double ou encore le chant de la célèbre troupe Sabon tachi de Haoua Gado ont tenu le public en haleine pendant plusieurs heures d’horloge.

 

Zakari Mamane ONEP/Tillabéri