Tillabéri/Commune de Liboré : L’artiste Salim Jah Peter apporte son soutien aux populations victimes des inondations

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Suite aux inondations ayant occasionné beaucoup de dégâts, avec plusieurs familles sans abris, les artistes nigériens ne sont pas restés en marge, dans l’élan de solidarité nationale. C’est ainsi, que Salim Jah Peter, un artiste engagé dans la lutte contre le paludisme, a offert un important don à la population de la commune rurale de Liboré durement impactée par les inondations.

Au-delà de ses chansons, pour remonter le moral des sinistrés et montrer son engagement, dans la lutte contre le paludisme, Salim Jah Peter a remis un don, composé, des matériels de santé, des équipements et consommables médicaux aux populations en détresse. Salim Jah Peter, que les jeunes « Niameyens » surnomment ‘’Soboro’’, en référence au titre d’une de ses chansons, n’est pas à son premier geste du genre. Après son succès dans la musique reggae en 2018 avec son album intitulé ‘’Nature’’, l’artiste a mené plusieurs actions de solidarité notamment, de salubrité, de remise de don, dans plusieurs régions du Niger, afin de lutter efficacement contre le paludisme.

Il affirme que, dans le cadre du projet Nature Eco et santé de l’association Racines Profondes, dont il est membre, l’association envisage d’équiper plusieurs centres de santé en matériels. «Puisqu’il fallait faire un choix pour commencer, j’ai donc proposé Liboré», a déclaré l’artiste très fier d’aider les autres. Des paroles et des actes ! Telle est la devise de la star nigérienne. «Je suis engagé dans la lutte contre le paludisme. Cette lutte passe par la sensibilisation, l’assainissement et l’accès aux soins. Notre projet englobe tout ça et là particulièrement nous avons décidé d’équiper ces centres de santé en faveur des femmes et des enfants», a-t-il expliqué.

Cependant, dans l’acheminement de ces dons, Salim Jah rencontre, d’énormes difficultés. «Notre association racines profondes a fait appel à l’ONG bip humanitaire pour ce projet, dit-il. Celle-ci nous a fait un don de matériels de santé. Ainsi, après d’énormes difficultés nous avons réussi à faire quitter le container de la France en avril dernier, période du confinement, pour Niamey à destination de Liboré. Le container est arrivé à la douane de Niamey le 24 juin.

Le 17 juillet dernier, le container a pu, enfin, sortir de la douane. Toute cette lenteur a fait que le container est resté bloqué. De ce fait afin de le récupérer aujourd’hui, l’entreprise qui a transporté le container de Cotonou à Niamey, réclame à l’artiste un montant de 5.300.000 FCFA. Cette somme corresponde aux frais de parking et détention de camion et container.

Pour encourager les bonnes volontés à soutenir les couches vulnérables, l’auteur de ‘’Soboro’’ invite les autorités nigériennes à faciliter les formalités et à veiller afin de régler tous les problèmes liés aux expéditions. «Je continue d’aider la population de mon pays, mais j’ai des difficultés à expliquer cette situation à nos partenaires et amis du Niger. J’ai un sentiment de déception mais pas de découragement, je reste un artiste engagé avant tout», se réjouit Salim Jah.

 

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)