Tillabéri/Fin des sessions de formation de la CNDH : Renforcement des capacités opérationnelles du personnel administratif et technique et des responsables des antennes régionales de l’Institution

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le gouverneur de la région de Tillabéri, M. Ibrahim Tidjani Katiella, a présidé, le mercredi 29 juillet 2020, la cérémonie de clôture de deux sessions de formation à l’intention des membres du personnel administratif et technique ainsi que des responsables des antennes régionales de la CNDH sur les techniques d’investigations et d’enquêtes, la protection des civils, des victimes et témoins, la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre et la protection des groupes vulnérables en particulier les enfants.

Ces deux sessions de formation qui ont eu lieu du 25 au 29 juillet 2020 à Tillabéri s’inscrivent dans la mise en œuvre de l’action relative à la formation du personnel de la commission. Elles ont porté sur les techniques d’investigations et d’enquêtes en cas de violation des droits humains dans un contexte d’insécurité, mais aussi la protection des civils, la lutte contre les violences basées sur le genre et la protection des groupes vulnérables dont particulièrement les enfants.

Ces formations interviennent à un moment où la CNDH est très préoccupée par la situation des droits humains qui prévaut dans les zones affectées par les conflits (région de Diffa, Tahoua, Maradi et Tillabéri) dira le rapporteur général de la CNDH M. Hamidou Talibi Moussa dans son allocution à la cérémonie de clôture des travaux. Le rapporteur général de la CNDH a expliqué que ces derniers temps la commission est régulièrement saisie de plaintes individuelles et collectives alléguant des graves violations des droits humains. Ainsi pour vérifier toutes ces allégations, il est paru nécessaire à la CNDH d’outiller son personnel sur des techniques appropriés pour ne pas laisser de côté le moindre élément d’information susceptible d’apporter la lumière sur le déroulement des faits et pouvoir rédiger un rapport circonstancié et complet. Aussi l’internalisation des outils contribuera sans doute à une meilleure prise en compte de la dimension genre, à la protection des droits de l’enfant en période de conflits et une bonne analyse des données qui s’y rapportent. M. Hamidou Talibi Moussa a enfin adressé ses remerciements à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ces deux activités.

Procédant à la clôture de ces deux sessions de formation qui auront duré 5 jours, le Gouverneur de la région s’est réjoui du choix porté sur la capitale du fleuve mais aussi pour le renforcement des capacités du personnel de la CNDH dans la mise en œuvre des missions qui leur ont été confiées conformément aux instruments juridiques nationaux et sous régionaux. M. Ibrahim Tidjani Katiela d’indiquer que ce n’est donc pas une surprise de voir la CNDH, (institution de la République consacrée par l’article 44 de la constitution chargée de veiller à la protection et à la promotion des droits humains sur l’ensemble du territoire national) mener ce genre d’activités cela à une période où la CNDH et les plus hautes autorités de notre pays sont préoccupées par la situation des droits humains qui prévaut dans les zones affectées par les conflits.

ZakariMamane ONEP/Tillaberi