Une délégation du CAMPC rencontre les responsables Ressources Humaines des ministères et institutions de l’Etat : Renouer le partenariat pour le renforcement des capacités des cadres

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Une rencontre d’information entre une délégation du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC) et les responsables des ressources humaines des ministères et institutions du Niger a eu lieu le mercredi 8 juin 2022, au Ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative. Cette réunion a pour but de renouer le partenariat avec les institutions nigériennes. C’est la ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Mme Daoura Hadizatou Kafougou par ailleurs, présidente du conseil d’administration du CAMPC qui a présidé la rencontre, en  présence du directeur général du CAMPC, M. Assi Kaudjihis Pierre.

A l’ouverture de la réunion, Mme Daoura Hadizatou Kafougou a fait une présentation du CAMPC, qui  a-t-elle dit, a été crée en 1970 par les Chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres de l’organisation commune africaine malgache (OCAM). Opérationnel depuis 1975, le centre africain de management et de perfectionnement des cadres est un établissement d’enseignement supérieur inter-Etat à vocation professionnelle qui compte à ce jour 6 Etats membres à savoir le Niger, le Bénin, le Burkina Faso, la Cote d’ivoire, le Gabon et leTogo. Le CAMPC a pour entre autre missions d’assurer la formation des professionnels africains, d’assister et de conseiller les Etats africains en matière de management mais aussi, de mener des recherches en management.

Le CAMPC a accompli ces missions sans discontinuité jusqu’à ce jour, contribuant ainsi à doter les entreprises et les organisations nationales et internationales, publiques ou privées de plus de 20 pays d’Afrique de ressources humaines de qualité, bien au fait des théories, mais surtout des méthodes et outils du management moderne. «A ce jour, plus de 40.000

professionnels de tous secteurs d’activités sont passés au CAMPC ou ont participé à ses activités aussi bien en Cote d’Ivoire que dans certains pays d’Afrique», a précisé la ministre, présidente du conseil d’administration du CAMPC. Pour Mme Daoura Hadizatou Kafougou, le CAMPC participe activement à l’émergence des cadres nouveaux, soucieux d’implémenter les méthodes et outils du management évolutif dans la conduite des affaires et des politiques publiques des Etats. A cet égard, elle a exhorté les gestionnaires des ressources humaines à profiter du savoir faire du CAMPC pour booster, la performance et la productivité des entités administratives. Cela tout en soulignant que l’offre de formation et de renforcement des capacités du CAMPC est riche.

Pour sa part, le directeur général du CAMPC, M. Assi Kaudjihis Pierre a précisé que le centre intervient dans tous les domaines de la vie économique. Il a aussi fait savoir que le centre a inséré de nouveaux programmes dans la formation. M. Assi Kaudjihis a cité entre autres la commande publique, la diplomatie, l’ingénierie fiscale, le développement des finances et la finance islamique. Le CAMPC a également intégré le système LMD (Licence- Master –Doctorat) dans son programme avec la possibilité de suivre une formation en ligne.

Relativement aux critères requis pour intégrer le centre, M. Assi Kaudjihis Pierre a soutenu qu’il faut d’abord être en situation d’emploi. «Pour ce qui concerne les formations diplomantes, il faut justifier d’un certain niveau. Pour accéder au programme de licence, il faut au moins avoir le bac et en fonction des différents niveaux, il y a des prés-requis que nous demandons», a expliqué le directeur général du CAMPC. Le DG du CAMPC a souligné que la durée des formations est de 10 mois avec 6 mois de préparation d’un travail de fin d’études. «Mais pour les séminaires, ils se font sur une période de 5 jours à 2 semaines», a précisé M. Assi Kaudjihis Pierre qui appelle tous les intéressés à aller sur le site du CAMPC pour avoir toutes les informations relatives au centre.

Rahila Tagou(onep)