Visioconférence des membres du programme SGI : Faire le point sur les progrès réalisés

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Général de Brigade, Iro Oumarou, Chef d’Etat-major Particulier du Président de la République du Niger et point focal du programme Initiative de Gouvernance en Matière de Sécurité (SGI)-Niger, a participé le jeudi 3 septembre dernier à une session à distance des experts nigériens et américains. Il s’est agi de faire le point sur la situation du programme. Initié par le Gouvernement américain, le programme SGI vise à améliorer la gouvernance des Institutions de Défense et de Sécurité, à favoriser la collaboration interarmées, et  renforcer la capacité des partenaires africains à répondre aux besoins sécuritaires de leurs populations, conformément aux valeurs démocratiques.

A l’ouverture de la session, le point focal du programme SGI-Niger, le Général de Brigade Iro Oumarou a rappelé que lors de la dernière rencontre du comité de pilotage interministériel, un tournant décisif de la SGI a été amorcé avec l’ambition d’accompagner les structures de mise en œuvre et l’appropriation des acquis de ce programme et même de l’étendre à l’inspection générale des armées de la gendarmerie nationale, ainsi qu’à celle des Services de Sécurité du ministère de l’intérieur. «Un tel module renforcera sans nul doute les capacités de nos inspections dans la conduite des contrôles et autres enquêtes administratives en phase avec les bonnes pratiques internationales », a expliqué, le Général de Brigade Iro Oumarou.

Pour rappel, dans le cadre de la SGI, 6 pays africains sont retenus comme « Pays Témoins » de la mise en œuvre de ce programme, dont le Niger, le Mali, la Tunisie, le Ghana, le Nigéria et le Kenya. Selon le Général de Brigade, Chef d’Etat-Major Particulier du Président de la République du Niger, le Général de Brigade Iro Oumarou, le Niger est l’un des premiers pays, qui a pu persévérer dans l’atteinte des résultats. «La coordinatrice de programme SGI vient de le dire, nous sommes le seul pays qui a pu persévérer et continuer à obtenir ces résultats», a ajouté le Général de Brigade.

Au terme de cette session à distance, le Chef d’Etat Major Particulier du Président de la République a remercié tous les participants pour leurs efforts inlassable, leur ténacité et esprit d’initiative. «Je salue les efforts louables des experts nigériens comme américains en les invitant à garder à l’esprit que les progrès réalisés dans le cadre de SGI-Niger sont d’abord et avant tout le résultat de leur engagement dans le travail acharné, dans la conjugaison de leur effort tout au long des série de sessions qui se sont succédées depuis novembre 2015. Je pense que nous devons nous féliciter des progrès accomplis et des résultats obtenus dans la mise en œuvre du plan d’action conjoint  en dépit de toutes les contraintes qui freinent sérieusement nos activités en cette année 2020. Nous soulignons l’importance des Etats-Unis en tant que partenaire stratégique de premier plan pour le Niger dans la promotion de la paix, de sécurité et la stabilité non seulement dans le pays mais aussi en Afrique de l’Ouest. Le programme SGI en est la démonstration et nous en sommes fiers. Pour notre part, nous avons été autorisés à réaffirmer la disponibilité des autorités nigériennes au premier rang desquelles SE. Issoufou Mahamadou, Chef de l’Etat à accompagner le processus dans sa mise en œuvre jusqu’à l’atteinte des objectifs fixés. En espérant la dissipation totale de tous les défis sécuritaire, sanitaire, économique et de tous ordres, nous formulons les vœux de nous revoir dans un proche avenir et dans des conditions les plus favorables dans les réalisations de nos objectifs assignés», a déclaré le point focal du programme SGI-Niger,  le Général de Brigade Iro Oumarou.

Cette session à distance qui a réuni des experts nigériens et américain a permis de faire la situation  du programme SGI.

 Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)