Visite de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou au Centre National de Lutte Contre le Cancer : «Bientôt, la radiothérapie se fera à partir de janvier 2021 au Niger», annonce la présidente de la Fondation Tattali Iyali

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, Présidente de la Fondation Tattali Iyali  a effectué hier une visite au Centre National de Lutte Contre le Cancer (CNLC). Ce déplacement rentre dans le cadre du suivi et du contrôle des travaux d’installation de deux grandes  machines qui ont été commandées en vue de rendre ce centre opérationnel. Elle était accompagnée du ministre  de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Après la visite guidée des salles et toutes les informations reçues de la part des différents responsables dudit Centre et des experts qui sont venus spécialement pour les travaux, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a exprimé sa fierté de voir son rêve réalisé et cela d’autant plus que ses efforts et sa détermination ont en effet apporté des fruits. Bientôt, la radiothérapie se fera à partir de janvier 2021 au Niger au niveau du Centre National de Lutte contre le Cancer (CNLC), a-t-elle annoncée avec satisfaction. «C’est une longue démarche qui a pris des années, j’ai eu à travailler avec les autres ministres de la santé qui ont précédé Idi

Illiassou Maïnassara sur ce dossier, et aujourd’hui Dieu merci je suis soulagée », a confié la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou. Bientôt tous les malades dépistés

positifs du cancer seront orientés au CNLC pour la prise en charge, il n’y aura plus d’évacuation à l’extérieur a-t-elle indiqué. L’opérationnalisation de ce centre va apporter un plus à l’Etat qui investit des milliards dans les évacuations des malades de  cancer à l’extérieur, a expliqué Dr Lalla Malika Issoufou.

Ça sera également un ouf de soulagement pour ceux qui n’ont pas les moyens et ceux qui vivent au fond du Niger, à Nguigmi, Bilma et autres régions et départements les plus reculés car, ils pourront venir à Niamey se faire traiter sans aucune difficulté s’est-elle réjouie. En outre, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou projette aussi de construire avec le concours de l’Etat du Niger et des partenaires une maison de vue non loin dudit centre avec les commodités possibles. Elle accueillera les patients qui vont venir de l’intérieur du pays et qui n’ont pas de familles à Niamey. Les patients des autres pays de la sous-région  pourraient également venir se traiter au niveau de ce centre de Niamey, a-t-elle suggéré. En effet a précisé la Première Dame, le traitement de cancer est gratuit pour toutes les femmes et les enfants de 0 à 5ans, le Niger est donc l’un des rares pays qui prend en charge la gratuité de soins. « La réalisation du Centre National de Lutte contre le Cancer  a certes coûté cher à l’Etat du Niger qui a investi des milliards mais ça vaut le coup », a conclu la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali.

Consciente des dégâts que le cancer ne cesse de causer à l’échelle mondiale en général et en Afrique en particulier, la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou en tant que médecin s’est donnée corps et âme et ce, depuis 2010 pour faire de l’opérationnalisation du Centre National de Lutte contre le Cancer une réalité, a indiqué Dr Idi Illiassou

Maïnassara, ministre de la Santé Publique. Ainsi a-t-il ajouté, la Première Dame a pris son courage à deux mains pour réactiver le dossier de la construction des bâtiments et des équipements dudit centre et a fait des plaidoyers au niveau de l’Etat du Niger et des différents partenaires. Aujourd’hui se réjouit le ministre en charge de la Santé Publique, le Niger sous l’impulsion de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou disposera d’un centre de référence (bien équipé avec un appareil cobalt et un accélérateur linéaire de la dernière génération) de traitement de cancer, le seul en Afrique de l’Ouest.

 

 Aïchatou Hamma Wakasso(onep)