Visite de travail du Président de la République à Téra et à Gotheye (région de Tillabéri) ; Message fort de solidarité et de soutien du Chef de l’Etat aux populations victimes de l’insécurité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Après les localités de Torodi et de Makalondi, le 3 juin dernier, ce fut au tour des départements de Téra et de Gothèye, toujours dans la région de Tillabéri, d’accueillir, hier jeudi 9 juin 2022, le Président de la République, SE M. Mohamed Bazoum, pour une visite de travail.

Il s’est agi pour le Chef de l’Etat d’aller à la rencontre des populations de ces deux entités qui subissent une insécurité résiduelle entretenue par des groupes Armés non Étatiques (GANE), pour leur porter les messages de solidarité de la Nation et d’espoir pour la résorption du péril insécuritaire. En effet ce sont d’importants moyens militaires et logistiques qui sont déployés dans ces zones dans le cadre bilatéral avec le Burkina avec l’Opération Taanli notamment ou de la coalition internationale, en vue d’éradiquer les actions terroristes.

A Téra et Gothèye, zones frontalières avec le Burkina, le Président Mohamed Bazoum sera à l’écoute de la population à laquelle il réaffirmera l’action militaire en cours mais délivrera aussi sa stratégie pour le retour des déplacés internes (PDI) dans leur terroir d’attache sociale avec la promesse d’une sécurité garantie.

Dans le département de Gothèye, le Chef de l’Etat a rencontré la population de la Sirba massivement mobilisée pour lui réserver un accueil enthousiaste au niveau du village de Garbaye Kourou, localité qui regroupe 1136 personnes déplacées pour 204 ménages ayant  fui les actions des groupes terroristes qui opèrent le long de la zone des trois frontières Niger-Burkina Faso-Mali.

Au cours de cette rencontre, le Maire  de la commune de Gothèye, M. Souley Halidou, a rappelé, dans son mot de bienvenue, que la zone subit de plein fouet les conséquences du terrorisme avec plusieurs centaines de déplacés s’étant installés tout au long de la Sirba. C’est ainsi que, le maire de Gothèye a sollicité le soutien et  l’accompagnement du Chef de l’État pour rendre possible un retour paisible de ces déplacés dans leurs villages.

Auparavant, le représentant des chefs traditionnels de la Sirba, M. Chaibou Harouna, a pris la parole pour exposer au Président de la République un certain nombre de doléances pouvant permettre d’améliorer leurs conditions de vie impactées par l’afflux des déplacés. Il a ainsi demandé la réparation des 4 forages d’eau du village tombés en panne ; la dotation en personnel et en médicaments du Centre de Soins construit sur fonds propres du village, mais aussi la construction de classes en matériaux définitifs pour le collège et l’école primaire du village.

Quant aux représentants des déplacés, M. Amirou Mandao et Binta Yacouba, ils ont témoigné leur reconnaissance et leurs remerciements à l’endroit du Président de la République pour cette  marque de solidarité dont ils ont fait objet. Ils ont saisi l’opportunité de cette visite présidentielle pour réitérer leurs vifs remerciements à la population du village de Garbaye Kourou pour leur hospitalité.

En réponse à ces intervenants, le Président de la République a annoncé des réponses urgentes et adéquates qui permettront d’améliorer le bien-être de la population de cette localité, voire de toute la zone. «Vous êtes dans une situation qui commande que je vienne vous voir, que je vienne vous exprimer ma solidarité et mon soutien, vous dire que j’ai conscience de la détresse que vous vivez, des conditions très difficiles dans lesquelles vous êtes. Je suis venu témoigner de tout cela, mais en même temps me faire encore une opinion plus précise de ces difficultés, et de pouvoir envisager, au nom de mes responsabilités, les solutions que nous nous devons d’apporter à cette situation bien exceptionnelle que vous vivez », a précisé le Président Mohamed Bazoum.

En effet, a-t-il déploré, depuis deux années, voire plus, cet espace est devenu assez trouble et la quiétude des populations s’est réduite progressivement. « Mais ces dernières semaines, vous avez été victimes d’actes d’agressions délibérées et de violences que rien ne peut expliquer. Et cela vous a poussés à envisager la chose la plus difficile : quitter chez soi sans rien emporter pour vivre dans la précarité », a souligné le Chef de l’Etat.

Le Président de la République a ensuite assuré que des dispositions sont prises pour combattre sans répit ce phénomène d’insécurité sur toute l’étendue de la zone des trois frontières. Fustigeant les attaques perpétrées contre les populations civiles, il a assuré qu’une réponse sera élaborée en adéquation avec la situation. Affirmant qu’il ne sera pas question de faire le jeu des terroristes, il a annoncé qu’il a conçu un plan de soutien aux populations, assorti d’un autre plan de leur sécurisation lorsqu’elles vont retourner dans leur terroir d’attache.  «Notre armée et les autres forces de défense et de sécurité vont occuper l’espace, de façon méthodique et adéquate par rapport aux exigences de la situation. C’est cela que je suis venu vous dire ! », a lancé le Chef de l’Etat. 

La délégation présidentielle a ensuite mis le cap sur Dargol puis à Téra, où elle a rencontré d’autres populations déplacées. Tout comme il l’a fait à Garbey Kourou, le Chef de l’Etat a adressé un vibrant message de solidarité et de compassion aux populations déplacées et à l’ensemble des habitants de la zone impactés par la crise d’insécurité. « Nous allons nous battre pour que chacun de vous retourne  chez lui, et les militaires, les gendarmes, les gardes, les policiers, les services publics de l’Etat seront à votre disposition pour vous garantir la sécurité et tous les services dont vous auriez besoin », a assuré le Président Mohamed Bazoum.

Par Assane Soumana(onep)