Visite de travail et d’amitié au Niger de la Présidente de la République Démocratique Fédérale d’Ethiopie : Plusieurs sujets relatifs à la situation intérieure et à la coopération bilatérale au menu de l’entrevue avec le Président Bazoum

Discours
Spread the love

Sharing is caring!

La Présidente de la République Démocratique Fédérale d’Ethiopie, SE. Mme Sahle Work Zewde a effectué hier une visite de travail et d’amitié au Niger. Accueillie au Palais de la Présidence par le Chef de l’Etat, la Présidente Ethiopienne, a eu un entretien avec le Président de la République SE. Mohamed Bazoum. Au sortir de son entretien, SE. Mme Sahle Work Zewde a animé une conférence de presse au cours de laquelle elle a dressé le bilan de cette visite de travail et d’amitié au Niger. La présidente éthiopienne était accompagnée d’une forte délégation dans laquelle figure le Ministre de l’Eau et de l’Irrigation de l’Ethiopie, Dr Ing. Sileshe Bekele.

A l’entame de la conférence de presse, la

Présidente de la République Démocratique Fédérale d’Ethiopie a souligné l’importance de sa visite au Niger, affirmant être venue féliciter son frère, le Président de la République du Niger car, n’ayant pas pu assister à la cérémonie d’investiture. SE. Mme Sahle Work Zewde a relevé qu’elle connait le Niger depuis 1993 où elle a eu l’honneur de diriger deux missions d’observation électorales pour le compte de l’OUA à l’époque pendant les élections présidentielles et législatives. Elle s’est dit heureuse d’être de retour dans ce beau pays.

S.E Sahle Work Zewde a également indiqué qu’elle a exprimé au Président Mohamed Bazoum ses félicitations ‘’pour ce que le Niger a appris au continent : une transition démocratique et paisible de pouvoir’’ qui, a-t-elle soutenu, est très importante, mais aussi pour le travail qu’a accompli le pays en combattant le terrorisme et l’extrémisme religieux. C’est un fléau qui touche tous les pays. «On ne peut pas dire que nous sommes à l’abri tant que nous n’aurons pas pris les précautions qu’il faut. J’apporte mon soutien sur les pertes considérables que le pays subit», a déclaré SE. Mme Sahle Work Zewde. Elle s’est dit convaincue qu’en travaillant ensemble, des solutions seront trouvées à  ce fléau.

Cette visite de travail et d’amitié, a ajouté la ¨Présidente Ethiopienne, est également une opportunité pour elle de faire un compte rendu au Président sur la situation dans son pays. En l’occurrence celle dans le Nord de l’Ethiopie où persiste un problème frontalier avec le Soudan. A cela s’ajoute aussi, les futures élections générales qui vont avoir lieu dans un peu plus de trois semaines. A ce niveau, il faut rappeler que l’Ethiopie est un pays qui a un régime parlementaire où le Premier Ministre exerce la fonction de Chef de gouvernement.

Cependant, le point le plus important de cet entretien, a-t-elle souligné, est la discussion sur le barrage de la Renaissance que l’Ethiopie construit dans l’état régional de Benishangul-Gumuz sur le Nil Bleu.  Ce barrage d’une puissance de 6450 MW devrait améliorer le potentiel hydroélectrique de l’Ethiopie. En effet, a expliqué SE. Mme Sahle Work Zewde, plus de 65 % des populations de l’Ethiopie n’ont pas d’électricité. C’est donc un barrage hydro électrique qui n’a pas vocation à retenir l’eau mais à produire l’électricité dont l’Ethiopie a besoin pour son développement

Soulignant que le Niger est l’un des trois pays qui représentent le continent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il est donc bien évident d’apporter des explications et de tenir informé le pays ami. «Etant panafricaine convaincue, il est important qu’il y ait ce genre d’échange entre les deux pays car, il n y’a pas de distance entre nous. Nous sommes tous un même peuple ; si nous y mettons du notre, on peut y arriver. Le Niger nous a montré la voie dans ce sens, c’est un excellent un exemple qu’il nous faudrait suivre», a déclaré SE. Mme Sahle Work Zewde.

 Rahila Tagou(onep)