Visite du Chef de l’Etat sur le site de construction du 3ème Pont de Niamey : SEM Issoufou Mahamadou se réjouit de la qualité du travail

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a effectué, hier matin, une visite sur le site de construction du 3ème pont de Niamey dénommé ‘’Pont Général Seyni Kountché’’. Il s’agissait, pour le Chef de l’Etat de s’enquérir de l’état d’avancement de cette majestueuse infrastructure qui permettra, une fois réceptionnée, de décongestionner la circulation dans la ville de Niamey en facilitant le déplacement d’une rive du fleuve Niger à l’autre, sans nécessairement passer par le centre-ville de la Capitale. Au terme de la visite, le Président Issoufou Mahamadou s’est réjoui de la qualité des travaux et de l’opportunité de formation offerte sur place à 400 jeunes Nigériens.

Le Chef de l’Etat s’est dit satisfait de constater que les travaux de construction du pont  Général Seyni Kountché avancent normalement. L’entreprise en charge de la construction du pont, la China engineering company LTD (CHEC), a déjà réalisé 70% des travaux pour un délai contractuel consommé de 72%. Sur la base de ce taux d’exécution, le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, a estimé qu’il n’y a pas beaucoup de retard par rapport aux engagements pris par l’entreprise qui, initialement devrait terminer ce chantier au mois de juin. «Compte tenu d’un certain nombre d’impératifs et d’obstacles rencontrés par l’entreprise, les travaux seront terminés au mois de septembre de cette année», a-t-il ajouté.

En plus de la qualité des travaux, SEM Issoufou Mahamadou s’est aussi réjoui de l’opportunité de formation offerte à 400 jeunes nigériens qui travaillent sur ce chantier. «Je me réjouis de ce que des jeunes nigériens aient pu trouver des emplois et une opportunité pour apprendre un métier, parce que ce genre de chantier est toujours une occasion qui favorise le transfert de technologies des pays avancés vers les nôtres», a souligné le Chef de l’Etat. SEM Issoufou Mahamadou a remercié la République Populaire de Chine qui finance ce 3ème pont, après avoir financé le 2ème pont. Cela montre, a-t-il conclu, l’excellence de la qualité des relations entre la Chine et le Niger, non seulement dans les domaines des infrastructures, mais aussi dans celui de l’énergie, à travers notamment l’exploitation du pétrole.

Dès sa mise en service, le pont Général Seyni Kountché qui est le 3ème pont construit sur le fleuve Niger à Niamey, permettra de fluidifier considérablement la circulation dans le centre-ville. En effet, les voies d’accès à cet ouvrage dont certaines ont déjà été réalisées permettent d’aller de l’Est à l’Ouest de Niamey en contournant les quartiers administratifs et ceux des affaires. Il permet aussi un accès direct aux deux rives en passant par des zones où se concentre une forte communauté de producteurs maraichers et rizicoles. Par son architecture moderne et innovante, le 3ème pont contribuera considérablement à changer davantage positivement la physionomie de la ville et des rivages du fleuve et s’intègre aisément dans les objectifs du programme Niamey Nyala, selon un document (flyer) de la Direction des routes et ouvrages d’art de la Direction générale des grands travaux. Le même document permet de mieux appréhender les innovations contenues dans les caractéristiques techniques du projet de construction du 3ème pont de Niamey. En effet, la plateforme de cet ouvrage est de 23m, avec un trottoir de 2,5m, une bordure à gauche de 0,5m, une terre pleine centrale de 2m, une bordure à droite de 0,5m, deux voies de véhicules automobiles de 2×3,5m, une bordure à droite de 0,5m et un trottoir de 2,5m.

Il est aussi prévu que la largeur du pont soit égale à celle de la plateforme. Les poutres en T en béton précontraint  de 23x40m simples et continues seront adoptées sur le pont principal d’une longueur de 928m. Le pont de la branche du fleuve d’une longueur de 126m utilisera également les poutres en T en béton précontraint de 6x20m simples et continues. Les voies d’accès quant à elles, auront une longueur de 2.553m et seront constituées d’une chaussée avec une couche de roulement en béton bitumineux. La section de transformation de la route des ambassades qui est en quatre (4) voies entre le point de départ et le boulevard Askia Mohamed sera élargie en 6 voies à double sens sur une longueur de 158m.

La construction de cet ouvrage a nécessité la mobilisation d’un budget de 50.326.000.000 FCFA repartis entre la République Populaire de Chine avec 44.830.000.000 FCFA HT-HD et la République du Niger avec 5.496.000.000 FCFA TTC.

Souleymane Yahaya(onep)