Visite du président de la CENI dans les centres d’enrôlement des arrondissements 4 et 5 : Me. Issaka Sounna se réjouit de la bonne marche du processus d’enrôlement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

 

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me. Issaka Souna, a visité hier dans la matinée, plusieurs centres d’enrôlement d’électeurs dans les arrondissements 4 et 5 de la Communauté urbaine de Niamey. Le but de cette visite à laquelle s’est joint le Gouverneur de la Région de Niamey, est de maintenir un contact permanent avec les agents de la CENI et ainsi qu’avec les populations qui se font enrôler sur le fichier électoral biométrique.

 

Au cours de cette visite, la délégation conduite par le président de la CENI, Me Issaka Karanta, s’est rendue dans les arrondissements communaux 4 et 5 de la Ville de Niamey où elle a visité 6 centres d’enrôlement biométriques des électeurs. A chaque étape, le président de la Commission électorale nationale indépendante s’est entretenu avec ses agents et avec les personnes venues s’enrôler dans le but de s’enquérir des conditions qui prévalent sur le terrain. A l’unanimité, les deux cibles du président de la CENI lors de cette sortie ont particulièrement apprécié la fluidité des opérations d’enrôlement dans l’ensemble des centres.

Me. Issaka Souna a indiqué qu’il est très important dans une opération comme celle d’enrôlement biométrique des électeurs, de créer une synergie d’actions entre les agents qui sont sur le terrain et ceux qui sont dans les bureaux. Il a aussi précisé que la reprise de l’enrôlement biométrique dans les arrondissements communaux 4 et 5 de la Ville de Niamey ne constitue qu’une étape de rattrapage qui fait suite à la suspension des opérations d’enrôlement dans ces deux arrondissements pour cause de pandémie mondiale à coronavirus COVID 19. «Avec la reprise des opérations, dit-il, il s’agit pour nous de voir comment se comportent les agents et le matériel, et surtout voir le niveau de mobilisation de la population vers la quête du droit de vote».

S’agissant du processus électoral lui-même, a poursuivi Me Issaka Souna, la CENI a réussi à mettre en place un chronogramme fiable avec l’aide de l’ensemble des parties prenantes, et qui lui ouvre la voie pour boucler la progression le cycle de la confection du fichier électoral biométrique. «Il y’a encore du chemin à parcourir et des difficultés à surmonter», reconnait-il, «mais pour l’essentiel nous pouvons dire que les plus grandes difficultés sont derrière nous et que l’avenir est à l’organisation d’élections dans les meilleurs délais possibles et sur la base d’un fichier biométrique voulu par les Nigériens eux-mêmes».

Me. Issaka Souna s’est dit ravi de constater que les agents de la CENI et les populations sont très engagés sur place dans le processus d’enrôlement et que le matériel installé répond bien aux normes et aux attentes. Il a exprimé sa reconnaissance aux agents qui ont travaillé malgré l’insécurité et les intempéries et les a assuré de l’existence de possibilités de continuer à travailler avec la CENI. Aux partis politiques, le président de la CENI recommande vivement «d’encourager leurs militants à venir s’inscrire sur ces listes électorales avant qu’il ne soit trop tard».

La séance de rattrapage des opérations d’enrôlement biométrique des électeurs dans les arrondissements communaux 4 et 5 de la Ville de Niamey prendront officiellement fin le dimanche 7 juin 2020.

 

 Souleymane Yahaya(onep)