Visite du Président de la République à Kellé, dans la Région de Zinder : L’internat de Kellé accueillera 144 jeunes filles qui étudieront dans des conditions optimales

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Mohamed Bazoum, était, hier lundi 30 août 2021, en visite dans la localité de Kellé, dans le département de Gouré (Région de Zinder), où il est allé visiter l’internat destiné aux jeunes filles du collège.

Selon la fiche technique émanant de la Cellule de Communication de la Présidence de la République, ce sont 144 jeunes filles, admises en classe de 6ème cette année, qui seront hébergées, nourries dans cet internat où elles étudieront ‘’dans des conditions optimales’’.

La même source précise qu’avec la réalisation de cette infrastructure scolaire, ‘’c’est un projet phare du programme de renaissance III qui voit le jour et qui couvrira à terme l’ensemble des régions du Niger avec une centaine d’internats en début 2022’’.

Comme le souligne le document de la Cellule de Communication, ‘’l’objectif de ce projet est non seulement de renforcer davantage la scolarisation de la jeune fille et son maintien à l’école, notamment en milieu rural, mais également d’agir sur la transition démographique en réduisant les mariages précoces qui exposent les jeunes filles à une plus longue période de reproduction’’.

La création de ce premier internat pour les jeunes filles dans la Région de Zinder, qui est le fruit d’une promesse de campagne du Président de la République Mohamed Bazoum, marque le début d’un vaste projet qui s’étendra dans toutes les Régions du Niger. Il vous souviendra en effet que lors de la campagne présidentielle, en décembre 2020, le candidat Mohamed Bazoum promettait, dans son programme Renaissance acte III, qu’un ‘’accent particulier sera mis sur la scolarisation de la jeune fille conformément aux priorités de la Stratégie Nationale d’Accélération de l’Education et de la Formation des Filles et des Femmes (SNAEFFF)’’.

Le Président Mohamed Bazoum a clairement précisé que son action se focalisera sur les localités à forte réticence à l’éducation et la formation des filles et des femmes. ‘’A cet effet, les villages dont les établissements scolaires et les centres de formation présentent un faible effectif de filles et de femmes feront l’objet d’une attention particulière. En général, il s’agira de promouvoir l’accès et le maintien scolaire des filles en milieu rural, de lutter contre les Violences Basées sur le Genre (VGB) en milieu scolaire, de favoriser l’inclusion des filles et des femmes handicapées, de renforcer la participation des Filles dans les filières scientifiques, techniques et professionnelles et d’améliorer l’employabilité des filles’’, a-t-il annoncé.

Assane Soumana(onep)