Visite du Président de la République dans la région de Zinder : Le Chef de l’Etat procède au lancement des travaux de construction d’une centrale thermique de 22 mégawatts

Société
Spread the love

Sharing is caring!

En marge du lancement de la campagne nationale de reboisement dans le cadre de l’édition 2021 de la fête de l’arbre, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Bazoum Mohamed a posé la 1ère pierre pour la construction d’une centrale thermique de 22 mégawatts à Zinder. Cette centrale qui fonctionnera au pétrole brut, au fioul lourd et au diesel sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP) avec une société mauritanienne ISTITHMAR West Africa. La cérémonie de pose de 1ère pierre s’est déroulée sur le site Nigelec Zinder 2 en présence de plusieurs personnalités.

Le coût total du financement est de 66 milliards 251 millions 657 mille francs CFA. D’après le Président Directeur général de ISTITHMAR West Africa, sa société compte terminer les travaux avant le prochain mois du ramadan. Un pari largement à leur portée étant entendu que les moteurs, les équipements, toute la logistique et les équipes sont déjà sur le site de Zinder.

Dans le discours de lancement des travaux, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou a dévoilé les principales vocations de cette centrale. Il s’agit notamment de garantir, même sans l’apport de l’interconnexion, l’autonomie énergetique de la région de Zinder dont la pointe des besoins tourne autour de 16 mégawatts. Cette centrale offrira aussi l’excédent à la zone Niger centre Est (région de Maradi et de Tahoua). Il s’agit enfin de stabiliser l’offre en électricité. «La réalisation de ce projet s’inscrit dans la droite ligne du Programme de Renaissance Acte III qui fait de l’énergie un de ses axes principaux», a déclaré le ministre Mahamane Sani Mahamadou.

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables a saisi cette occasion pour rappeler les progrès significatifs enregistrés ces dernières années en matière d’énergie. Ainsi les actions menées dans le cadre des programmes de Renaissance I et II ont permis d’atteindre une puissance installée de 320 mégawatts, soit une augmentation de 106%. Le taux d’accès des ménages à l’électricité est passé de 8% en 2011 à un peu moins de 20% en 2021.

En outre, pendant les 100 premiers jours du Président Bazoum à la tête de l’Etat, 30.000 ménages ont été connectés au réseau d’électricité et 100 villages ont été électrifiés. «C’est un bon présage et nous sommes convaincus qu’avec votre soutien, monsieur le Président, nous pouvons atteindre la cible de 30% de taux d’accès des ménages à l’électricité à l’horizon 2026, à travers la réalisation de plusieurs projets, à l’image de celui que vous avez bien voulu lancer les travaux aujourd’hui», a déclaré le ministre Mahamane Sani Mahamadou.

Le ministre Mahamane Sani Mahamadou a précisé que la centrale qui sera construite à Zinder n’est pas la première du genre réalisée par la société ISTITHMAR. Ce partenaire a déjà construit une centrale à Niamey sur le site de Goudel inaugurée le 17 mars dernier. «Depuis lors, cette centrale est pleinement fonctionnelle et contribue à couvrir quotidiennement 30% de la demande en électricité de la capitale», a précisé le ministre en charge de l’Energie, tout en se félicitant de ce partenariat gagnant-gagnant entre le Niger et ISTITHMAR.

Auparavant, le gouverneur de la région de Zinder a exprimé la reconnaissance des populations de la région au gouvernement pour toutes les actions menées pour améliorer leurs conditions de vie. M. Issa Moussa a souligné le rôle de l’énergie dans le développement économique d’un pays. Il s’est dit fier que la centrale en construction fonctionnera au pétrole produit au Niger.

Quant au président directeur général de ISTITHMAR West Africa, il a d’abord tenu à féliciter l’option prise par le Niger en matière de gouvernance. Le peuple nigérien a choisi la voie de la démocratie, il a fait le choix de l’alternance pacifique, de la paix, le choix de la continuité dans la stabilité. «Quel bel exemple pour la sous-région et pour l’Afrique !», s’est exclamé M. Baba Aimmina El Ardi. Le PDG de ISTITHMAR West Africa a relevé que le Niger dispose d’un potentiel économique et s’est dit convaincu que l’accès à l’énergie va contribuer à développer et mettre en valeur ce potentiel pour le bien des populations. «A ISTITHMAR, nous sommes fiers en tant qu’Africains et en tant que musulmans de participer au développement du Niger», a déclaré M. Baba Aimmina El Ardi. Il a félicité le Niger d’avoir pris l’option de confier à des sociétés africaines des travaux autrefois réservés à des entreprises d’autres régions du monde.

Lancée le jour anniversaire de l’indépendance du Niger, la  construction de cette centrale symbolise aussi la marche progressive vers l’indépendance énergétique du pays. Une fois réalisée, cette centrale thermique fera de Zinder une région autosuffisante en électricité.

Siradji Sanda,Envoyé spécial(onep)