Visite du Président de la République dans les quartiers inondés du 5ème arrondissement de Niamey : Solidarité et soutien aux populations sinistrées

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou s’est rendu auprès des populations victimes de la montée des eaux ayant provoqué des inondations dans plusieurs quartiers de la capitale. Cette visite qui vient après celles effectuées par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, marque l’intérêt des plus hautes autorités aux préoccupations des populations qui sont aujourd’hui dans la désolation. Le Chef de l’Etat a initié cette visite pour apporter sa compassion aux victimes et souhaiter un bon rétablissement aux blessés. Il a rappelé les actions du gouvernement avec ses partenaires en matière de prévention et de gestion des risques liés aux inondations dans toutes les régions. Pour cette matinée du 31 Août, le Chef de l’Etat est allé notamment aux quartiers Kirkissoye, Saguia, Banga-Bana et Karadjé de la rive droite.

Notons que cette situation de débordement des cours d’eau ou d’inondation n’a épargné presque aucune région du Niger. Ce qui demande une réflexion soutenue non seulement dans le cadre de la prise en charge des urgences mais aussi de la prévention. Comme on peut s’y attendre, cette situation notamment celle de Niamey interpelle toute conscience éprise de sympathie et miséricorde car nombreux sont nos concitoyens qui ont abandonné leurs domiciles pour se retrouver ailleurs notamment dans les classes ou chez leurs proches en attendant une issue favorable.

Lors de cette visite, le Chef de l’Etat a été accueilli par plusieurs responsables à la descente du 2ème pont où il a jeté un coup d’œil au niveau des rizières qui aujourd’hui sont englouties par les eaux. Puis, le Chef de l’Etat s’est rapproché de la population en marquant un arrêt au niveau de Kirkissoye bas. Là aussi, c’est un paysage désolant qui se présente. Les maisons et boutiques sont abandonnées et les rues ou ruelles sont devenues de véritables mares. Le quartier est déserté, un silence règne. Quelques instants après, la délégation présidentielle s’est rendue dans les quartiers Saguia, Banga-Bana, l’ECOGARE de Say puis à l’AGRHYMET.

A l’issue de cette visite, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, a rappelé que depuis la fin de la dernière décade du mois de Juillet, notre pays a enregistré de fortes très pluies. Ces pluies ont permis l’installation de la campagne agricole, tout en espérant que cela présage des bonnes récoltes pour notre pays cette année. Mais, a-t-il déploré, «ces pluies ont provoquée également des inondations avec des pertes en vies humaines, des blessés, des dégâts matériels notamment des rizières et des champs inondés». Citant le cas particulier de la Ville de Niamey, le Président de la République, a dit qu’il a été enregistré plus de 5.000 maisons effondrées et près 31.000 sinistrés.

«Notre objectif, c’est de construire des villes et villages équilibrés, durables et intelligents», dixit SE. Issoufou Mahamadou

Évoquant les actions du gouvernement pour assurer la prise en charge des population, le Chef de l’Etat a indiqué que celui-ci a réagi très vite et suit quotidiennement la situation. Ainsi il a déclenché le mécanisme de soutien aux populations victimes de ces inondations. Mieux, a-t-il fait remarquer, «le Gouvernement ne se contente pas seulement de réagir, de gérer ; il a fait beaucoup d’efforts de prévention». «Depuis 2012, si je prends le cas de la Ville de Niamey, nous avons fait beaucoup dans le cadre de l’assainissement, dans le domaine de la réalisation des collecteurs des eaux pluviales. Dans le domaine de la réalisation des chaussées drainantes ; nous avons aménagé le Gounti-Yéna. Si le Gountou Yéna n’avait pas été aménagé, il y aurait eu certainement davantage de dégâts», a-t-il   rappelé.

«Nous avons aussi au-delà de Niamey, dans toutes les régions du pays, fait intervenir le Projet de gestion des risques de catastrophes et développement urbain (PGRC-DU)», a ajouté le Président de la République. «Tous ces efforts doivent être poursuivis parce que le Gouvernement est conscient du fait que par exemple le fleuve doit être désensablé», a dit le Chef de l’Etat. Aussi, a-t-il souligné, le gouvernement est aussi conscient du fait qu’il faut aménager les affluents du fleuve qui alimentent le lit du fleuve en sable. «Nous sommes conscients aussi qu’il faut aménager les bras morts du fleuve. Tout cela fait partie des efforts de prévention qu’envisage le Gouvernement», a-t-il déclaré. Au-delà de Niamey, le Gouvernement intervient dans toutes les régions. «Notre objectif, c’est de construire des villes et villages équilibrés, durables et intelligents. C’est un peu l’objet autour duquel, le Gouvernement a toujours travaillé et cet objectif doit être poursuivi», a-t-il indiqué. «C’est pour cela que nous allons multiplier les schémas directeurs d’aménagement des villes et village afin que ces villes et villages soient durables, intelligents et équilibrés», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Président Issoufou a saisi cette occasion pour apporter son soutien et sa solidarité envers les victimes, présenter ses condoléances aux familles des personnes décédées et souhaiter un bon rétablissement aux blessés. Il a par la suite salué et félicité, les Forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont intervenues en particulier à Niamey pour aider les populations dans ces moments de détresse.

Mamane Abdoulaye(onep)