Visite officielle de SE Abdel Hamid Dbeibah, Premier ministre libyen au Niger : La lutte contre le terrorisme, le retour de la stabilité en Libye et la coopération économique au menu d’une séance de travail au Palais de la Présidence

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat SE Mohamed Bazoum a eu, hier, en mi-journée, une séance de travail avec une délégation libyenne conduite par le Premier Ministre Abdel Hamid Dbeibah. Après un tête-à-tête de près d’une demie heure entre les deux personnalités, s’est en suivi une séance de travail élargie aux membres du gouvernement qui vise essentiellement à redynamiser les relations bilatérales et à raffermir les liens de fraternité et d’amitié qui ont toujours existé entre le Niger et la Libye. Spécifiquement, il ressort des interventions des deux hautes personnalités que cette rencontre aboutira au renforcement des liens économiques, sociaux, culturels et sécuritaires à travers des discussions riches sur ces domaines précités.

Le Président de la République Mohamed Bazoum a exprimé toute sa satisfaction de recevoir les autorités libyennes dans notre pays. Tout en magnifiant l’excellence des relations qui unissent nos deux pays, le Chef de l’Etat a fait un bref historique des liens séculaires qui ont toujours existé entre nos deux peuples. «C’est un honneur pour nous de vous recevoir. En venant au Niger vous venez chez vous. Le peuple nigérien entretient une bonne relation fondée sur une histoire commune, basée sur la géographie, une culture religieuse centrée sur des valeurs de l’Islam. La Libye est un voisin stratégique du Niger. Votre arrivée ici nous donnera l’opportunité de discuter d’un certain nombre de questions qui nous concernent tous», a déclaré le Chef de l’Etat dans ses propos introductifs.

Le Président Bazoum a naturellement parlé du terrorisme et de l’insécurité qui secouent nos pays. Ces moments est une occasion, selon lui, bien offerte pour développer une coopération susceptible de mutualiser les forces pour faire face à ces problèmes. «Nos deux pays ont en commun le souci de la migration irrégulière. Ces questions concernent le sud de la Libye et le nord du Niger. Et nous devons, entre nous, en concert avec d’autres pays voisins de la Libye développer une coopération qui sera bénéfique pour nous tous» a estimé le président Bazoum, avant de plaider pour la paix et la stabilité dans nos pays. «Comme vous le savez, le Niger est un pays qui n’a pas de citoyen qui a eu à prendre part à l’instabilité qui prévaut actuellement en Libye. Nous n’avons pas non plus de groupes armés qui ont pu être utilisés comme mercenaires par des nombreuses parties en conflit en Libye. Les Nigériens sont très nombreux chez vous, mais ce sont des gens paisibles qui mènent diverses activités et pour lesquelles les Libyens vouent une certaine confiance, une certaine considération du fait de leur comportement. Nous sommes un pays très à l’aise dans la promotion de la paix non seulement en Libye mais dans plusieurs pays», a souligné le Chef de l’Etat.

Le Président de la République a rendu un hommage au Premier Ministre Abdel Hamid Dbeibah pour le changement qu’il a eu à opérer depuis qu’il est à la tête du gouvernement de ce pays. «Votre visite au Niger est la preuve de ce changement. Vous avez conscience de la nécessité de développer une certaine relation avec notre pays, c’est pourquoi vous êtes là aujourd’hui au Niger. Malgré ses difficultés, la Libye est un pays qui peut aider le Niger et je sais que je peux compter sur vous, notamment sur des besoins sécuritaires. Nous avons un pressant besoin en moyen de locomotion au niveau de nos frontières, le Niger est un pays vaste, autant que le vôtre avec un espace très désertique», a déclaré le Chef de l’Etat.

Le Président Bazoum a notamment évoqué les foyers d’insécurité auxquels fait face notre pays au niveau de la frontière avec le Mali et avec le lac Tchad. Sur toutes ces frontières, a-t-il précisé, il faut mobiliser une logistique importante. «Nous devons renforcer la coopération au niveau des renseignements et aussi au niveau militaire» a t- il indiqué

Le Chef de l’Etat a ensuite souligné les perspectives économiques de notre pays. «Le Niger est un pays en croissance économique, c’est un pays qui offre plusieurs opportunités aux investisseurs libyens. Vous êtes là avec des opérateurs économiques qui ont besoin de connaitre le pays et de repérer toutes les opportunités qui s’offrent à eux pour profiter de cette croissance économique», a-t-il expliqué.  SE Mohamed Bazoum a exhorté les investisseurs libyens à revenir dans un cadre encore plus formel, rencontrer les operateurs économiques nigériens à travers la Chambre de commerce du Niger en vue de créer des relations commerciales et de des occasions d’investissements au Niger. «C’est un pays qui a un bel avenir dans le domaine», a ajouté le Président de la République.

Enfin le Chef de l’Etat a assuré que le Niger suit avec beaucoup d’intérêt le changement que le Premier Ministre a eu à opérer à la tête de l’Etat libyen. Il dit le soutenir très fortement dans cette volonté de créer les conditions de retour de la stabilité et l’instauration de l’ordre en Libye.

Pour sa part, le Premier ministre de la Libye Abdel Hamid Dbeibah a axé son intervention sur le renforcement de la coopération bilatérale. Il a réaffirmé son engagement aux côtés du Niger pour le bien de nos deux peuples. SE Abdel Hamid Dbeibah a rappelé les liens solides culturels qui existent aussi bien en Libye qu’au Niger, mettant en exergue notre culture émergente. Le Premier Ministre a précisé qu’on ne peut pas parler de l’émergence sans investir dans le domaine agricole à travers la recherche de nouveaux fonds d’investissement.

Il a réitéré son soutien dans le cadre du combat contre le terrorisme et l’insécurité qui sévissent sur nos frontières. «Cette coopération sécuritaire est plus que nécessaire entre nos deux pays», a dit le Premier Ministre Libyen. Abdel Hamid Dbeibah s’est félicité des relations économiques évoquées par le Président de la République et les possibilités pour les deux parties de les raffermir davantage.

 Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)