Visites du ministre de la Défense nationale : Pr Issoufou Katambé rencontre les responsables et les hommes de rang de plusieurs établissements militaires

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Poursuivant la série de visites, entreprise depuis plusieurs semaines, pour s’enquérir des conditions de vie et de travail des soldats, le ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé s’est successivement rendu, hier mardi 18 février, au Groupement d’Instruction (GI) des FAN de Tondibiah et à l’Ecole de Formations des Officiers des FAN (EFOFAN). Accompagnée du Chef d’État-major des Armées (CEMA), le Général de Division Salifou Modi, la délégation ministérielle, a été accueillie, avec les honneurs militaires et le Chef de Corps dudit Groupement, le Lieutenant Colonel Aboubacar Issoufou.

 

Une réunion a d’abord regroupé les responsables du GI  et les membres de la délégation ministériellesuivie peu après par une rencontre avec les hommes de rangs. La

délégation s’est ensuite rendue dans certains services du GI. La deuxième étape de la visite, de cette journée, a conduit la délégation au niveau de l’EFOFAN. Là aussi des réunions se sont déroulées avec les responsables et les hommes de rangs dudit établissement. Une visite de l’administration, des salles de cours, de l’amphithéâtre, des magasins, du parc autos et de la Place d’armes de l’EFOFAN, a bouclé la visite du ministre Katambé.

Déjà la veille, c’est-à-dire le lundi 17 février dernier, le ministre de la Défense nationale a visité la Mutuelle des Militaires et le Bataillon Parachutiste de Niamey. Accompagné par le Chef d’Etat-major des Armées adjoint, le Général de Brigade, Ibrahim Boulama Issa, le ministre Katambé a visité, en profondeur, les différents services de ces deux structures, pour s’enquérir des conditions de vie et de travail des militaires et de leurs familles. A chaque étape, la délégation a été accueillie par les responsables des lieux et des honneurs militaires lui ont été rendus par des détachements des FAN. Au niveau de la Mutuelle Militaire Nigérienne, la délégation ministérielle a été accueillie par les responsables de l’établissement,  Adamou Hamadou et le Colonel Major Moussa Adou, respectivement PCA et Directeur Général de ladite mutuelle. Une réunion a regroupé les visiteurs, les dirigeants et les agents en service à la Mutuelle.

Par la suite, le ministre et sa délégation se sont rendus à la Compagnie des Parachutistes. Après l’accueil avec la fanfare et les honneurs militaires, les épouses des parachutistes, sorties en grand nombre accueillir le Pr Katambé ont exprimé leur respect et leur fierté de recevoir le ministre de la Défense nationale, au sein de leur compagnie. «Je suis fier de cet accueil et de cette marque de respect que vous venez de témoigner à moi et à ma délégation. J’ai été instruit par le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, pour venir vous

rendre visite, afin de constater les conditions de vie et de travail de nos vaillants militaires. Par la même occasion, il m’a demandé aussi de présenter son soutien et ses encouragements, ceux du gouvernement et du peuple nigérien, pour les efforts que déploient ces braves militaires sur le terrain des opérations», a déclaré le ministre Katambé, aux femmes des militaires à la Compagnie de parachutistes. Réagissant à cette communication du ministre de la Défense Nationale, la représentante des femmes du Bataillon parachutiste, a indiqué que toutes ces femmes sont honorées par cette visite. Elles ont, par ailleurs soumis quelques doléances relatives à l’insuffisance de courant électrique et de l’eau de robinet, surtout en période de chaleur. Le ministre Katambé a promis d’étudier ces questions et d’y apporter des solutions idoines.

Le ministre de la Défense nationale a ensuite annoncé que, le gouvernement est en train d’initier des programmes et actions, qui permettront d’améliorer les conditions de vie et de travail des militaires et de leurs familles. Surtout celles des familles des militaires tombés sur le champ d’honneur, a précisé Pr Katambé. Au niveau de ladite compagnie deux rencontres ont eu lieu : une qui a réuni la délégation ministérielle et les responsables de la Compagnie des Parachutistes et une autre ayant regroupée ladite délégation et les militaires en fonction au sein de ladite Compagnie. Rappelons que la Mutuelle Militaire Nigérienne a été créée suivant l’arrêté Nº324/MI/AT /DAPJ/SA, du 15 novembre 1995. Elle a pour objectif de prévenir et pallier aux difficultés sociales des militaires aux moyens des prestations ou allocations destinées à couvrir partiellement les effets de celles-ci et aussi d’améliorer les conditions de vie des militaires.

Quant au Bataillon Parachutiste, il a été créé par arrêté Nº 038/MDN/EMA, en date du 3 mars 2001, à la suite du regroupement des deux unités parachutistes de Niamey, le 122ème CP, qui a servi de fondation à la naissance de ce corps à partir de 15 mai 1965), et du 322ème CP, avec le Centre d’Instruction de troupes aéroportées (CITAP), comme structure de soutien pour la formation et l’entrainement. Quant à l’EFOFAN, elle a pour vocation la formation initiale des futurs cadres militaires et d’offrir des stages de formation continue des Officiers. Les conditions d’admission à EFOFAN sont : avoir au minimum Bac + 3 ans, avoir moins de 25 ans, la durée des études et de 2 ans. Sont admis pour ce cycle les anciens enfants de troupe et les universitaires. Une autre possibilité d’admission, pour les sous-officiers et le MDR est d’avoir le BAC, avoir moins de 35 ans et la durée d’étude est de 2 ans. Et enfin, les titulaires d’un doctorat et les Ingénieurs peuvent, sans limite d’âge, admettre à EFOFAN, pour une durée d’étude de 10 mois.

 

 Mahamadou Diallo(onep)