Zinder/Environnement : Quatre braconniers arrêtés pour avoir massacré une quarantaine de gazelles dorcas

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Quatre braconniers pris en flagrant délit ont été arrêtés la semaine dernière par les Forces de défense et de sécurité (FDS) à l’intérieur de la Réserve naturelle nationale de Termit et Tintouma (120 km au Nord de Tesker et à environ 350 km à l’Ouest de Zinder) après avoir perpétré un massacre sur les gazelles dorcas, espèces protégées.

Ces personnes indélicates et leurs produits ont été présentés lundi 6 juillet dernier au Gouverneur de Zinder par les responsables régionaux de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du développement durable.

Le bilan du délit de braconnage se résume à quarante individus de gazelles dorcas abattus. Les Forces de défense et de sécurité ont, au moment de cette arrestation, récupéré vingt huit têtes ou trophées de gazelles dorcas, vingt carcasses complètes de viande séchée de gazelles dorcas, sept peaux de gazelles dorcas, quatre motos et une importante quantité de morceaux de viande de gazelles dorcas.

D’après le directeur régional de l’Environnement, un procès verbal de constatation d’infraction a été préparé pour être soumis à l’appréciation du Procureur de la république. «Les objets saisis ont des conséquences néfastes sur la santé des populations et l’Environnement», a-t-il dit. Les gazelles dorcas, faut-il le préciser, sont des espèces protégées qui jouent un rôle important dans l’équilibre de l’écosystème.

Dans son intervention, le Gouverneur de Zinder  a demandé à la Justice d’appliquer la loi dans toute sa rigueur. «On ne peut pas faire des concessions pour ce genre d’actions», a prévenu M. Issa Moussa. Il a ajouté que le gouvernement est en train d’initier un certain nombre d’actions dans le cadre de la préservation de cette ressource.

Des partenaires sont en train d’appuyer le Niger où des résultats probants allant dans le sens de la multiplication de cette espèce ont été obtenus grâce à l’Ong Noé qui consent injecter plusieurs Milliards de FCFA pour une durée de vingt ans dans la Réserve naturelle de Termit et Tintouma.

 

Sido Yacouba et

Razinatou Ali Moumouni (ASCN)

ONEP-ANP/Zinder