Assemblée Nationale : Les parlementaires entérinent trois projets de loi autorisant des ratifications

Société

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2022, dite session des lois de l’Assemblée nationale se poursuivent à l’hémicycle. Le vendredi 10 juin 2022, les parlementaires ont procédé à l’examen et à l’adoption de quatre (4) projets de textes des ratifications dont deux projets autorisant la ratification de l’Accord de financement et l’accélération de l’accès à l’électricité (Haské) et un projet pour la finance inclusive. C’est le 3ème Vice-président de l’Assemblée nationale, M. Zakara Karidjo qui a présidé la séance plénière en présence des commissaires du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Ibrahim Yacoubou et M. Hassoumi Massaoudou, ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération et de M. Mahamane Lawaly Dan Dano, ministre de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions.

Le premier projet de loi examiné autorisant la ratification de l’Accord de Financement composé du crédit n° 7013-NE d’un montant de cent trente-trois millions cent mille Euros (133.100.000 €) et du don N°D956-NE d’un montant équivalent à cent neuf millions six-cent mille Droits de Tirage Spéciaux (109.600.000 DTS), signé le 15 mars 2022 à Niamey, entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement pour le financement du projet d’accélération de l’accès à

l’électricité (Haské) a été adopté par les députés nationaux avec 102 voix pour, Zéro (0) Contre et Zéro (0) abstention. L’objectif global de l’accord est d’accroitre l’accès aux services énergétiques modernes au Niger au moyen de solutions d’énergie en réseau, mini-réseaux et hors réseaux ainsi que de solutions de cuisson écologiques.

Quant au deuxième projet de loi, il est voté par les parlementaires avec 102 voix pour, Zéro (0) Contre et Zéro (0) abstention. Il s’agit de la loi autorisant la

ratification de l’Accord de don N° TFOB7328 d’un montant ne dépassant pas sept millions cinq cent mille dollars USD (7 500 000 $), signé le 15 mars 2022 à Niamey, entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID), agissant en tant qu’administrateur du Fonds fiduciaire multi donneurs du Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique, pour le Financement du Projet d’accélération de l’accès à l’électricité (Haské).

Enfin le troisième projet de texte a été adopté par 102 voix pour, Zéro (0) Contre et Zéro (0) abstention. Il s’agit du projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de prêt n° 2021029/PR NG 2022 02 00 d’un montant maximum en

principal de dix milliards (10.000.000.000) de francs CFA, signé le 22 février 2022 à Lomé, entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la République du Niger, pour le financement partiel du projet d’appui au fonds de développement de la finance inclusive. L’objectif global de l’accord est de permettre aux populations exclues du système bancaire classique et celles qui sont économiquement vulnérables, notamment les femmes et les jeunes, d’accéder à des services financiers diversifiés, innovants, de qualité et à moindre coût. Il vise également à renforcer les capacités techniques et financières des acteurs, permettre l’accès au microcrédit à un maximum de femmes, de jeunes et d’hommes à faible revenus etc.

A l’issue des votes, le ministre d’Etat Ibrahim Yacoubou a remercié les parlementaires pour le vote massif tout en précisant que le taux d’accès à l’électricité au Niger est l’un des plus faibles de la sous-région. Selon lui, depuis 2020, le Niger dispose d’une Stratégie nationale d’accès à l’énergie, l’électricité, qui a mis en œuvre un certain nombre de projets et de programmes qu’il faut réaliser pour que le grand nombre des Nigériens des villes ou des campagnes aient accès à l’énergie et surtout à l’électricité particulièrement. «Par ce vote, nous sommes capables d’électrifier le plus grand nombre des villages. De 300 villages en 2011, nous sommes déjà passés à 1.240 localités qui sont électrifiés et ce nombre va être amplifié. L’objectif est que d’ici 2035, le taux d’accès à l’électricité  qui est de 20% aujourd’hui  au Niger puisse être porté  à au moins 80%», a-t-il déclaré.

 Seini Seydou Zakaria(onep)