Atelier de formation des membres de la CENI : Pour la maîtrise effective de la logistique électorale et l’amélioration qualitative du processus électoral

Société

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, avec l’appui de l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique EISA), un atelier de formation des membres et personnel de la CENI sur l’usage de la base des données pour la gestion du matériel et documents électoraux, matériels roulants, informatiques et assimilés. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre, présidée par Dr Amada Aladoua, vice-président de la CENI, s’est déroulée hier à Niamey en présence du représentant résident d’EISA au Niger et des représentants des organismes internationaux, partenaires de la CENI.

Le vice-président de a CENI, Dr Amada Aladoua a d’abord souligné l’importance de cette formation dans la gestion administrative d’un organe de gestion électorale (O.G.E) et dans la conduite des opérations électorales. Etant un maillon essentiel, voire indispensable de la chaine électorale, il importe de prendre les dispositions nécessaires et adéquates pour minimiser les risques susceptibles de compromettre les opérations électorales, a-t-il indiqué. C’est pour parfaire l’efficacité de la logistique électorale que les deux institutions ont, a expliqué le vice-président de la CENI, convenu de la mise en place d’un système informatique et de gestion du matériel et documents électoraux, matériels roulants et informatiques. L’opérationnalisation d’un tel système renforcera, a coups sûr, a-t-il ajouté, les capacités de l’institution dont il dirige dans la gestion de son patrimoine. Aussi, Cette formation permettra l’appropriation et la maîtrise du dispositif de base des données, renforçant ainsi les capacités techniques des acteurs qui sont : le personnel de la sous-commission logistique, du secrétariat de la CENI et de la DIFEB et partant, améliorer l’efficacité de la gestion du patrimoine de la ladite institution, fait savoir le vice-président de la CENI, Dr Amada Aladoua.

Selon le représentant résident de l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), M. Aimé Konan, la tenue de cet atelier marque l’aboutissement heureux du projet et de toutes ses tractations. Il a salué l’engagement de la CENI et  réitéré sa gratitude et celle de son institution à l‘endroit du leadership des dirigeants de la CENI, qui a permis la mise en œuvre dans les meilleures conditions du protocole d’accord qu’ils ont établi ensemble. M. Aimé Konan a aussi souligné que si la mise en place d’une procédure moderne numérique de centralisation et de gestion de l’ensemble du matériel électoral et les autres éléments du patrimoine de la CENI doit permettre à terme à l’institution de pouvoir retracer et contrôler l’existant. Un tel résultat ne pourra être pleinement atteint, a dit le représentant résident d’EISA Niger, que si la plate-forme mise à disposition est correctement utilisée. Il a en outre réaffirmé l’engagement de son institution d’être du côté de la CENI dans le cadre des initiatives visant à une plus grande professionnalisation de l’institution.

Par Aïchatou Hamma Wakasso(onep)