Atelier national de restitution des résultats de l’évaluation PASEC 2019 : Faire le point sur le Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC)

Société

Le ministre de l’Education Nationale, Dr Rabiou Ousman a présidé hier matin, à Niamey l’ouverture des travaux de l’atelier national de restitution des résultats de l’évaluation PASEC 2019. Cette rencontre a réuni des acteurs clés, du système éducatif, impliqués dans le processus de l’évaluation PASEC 2019. Au cours de cet atelier, les participants vont restituer les résultats du rapport national de l’évaluation groupée réalisée en 2019 par le Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC).   

Lors de l’ouverture des travaux, le ministre de l’Education Nationale, Dr Rabiou Ousman a précisé que cet atelier est plein de symbole pour le Gouvernement de la 7ème République, car il traduit l’engagement de SE Mohamed BAZOUM, Président de la République, chef de l’Etat, qui fait de l’éducation et surtout de sa qualité son cheval de bataille.  C’est pourquoi, ayant pris la mesure de la gravité de la situation dans laquelle se trouve l’école nigérienne, Dr Rabiou Ousman a notifié que le gouvernement avait initié et mis en œuvre une feuille de route qualité axée sur 4 reformes à savoir : la refondation de la formation initiale des enseignants ; la restructuration de la formation continue des enseignants ; l’évaluation du niveau de compétences des enseignants contractuels ; la poursuite de l’expérimentation de la réforme curriculaire ; l’amélioration du pilotage du système. 

Selon le ministre de l’Education Nationale, la restitution des résultats du rapport national de l’évaluation est une suite logique du lancement du rapport international intervenu en décembre 2020 à Dakar. Ce rapport national est le fruit d’un processus de cinq (5) années jalonnées d’une série d’activités retenues dans le cadre d’une convention signée en 2016 entre l’ex-Ministère en charge de l’Enseignement Primaire et la Conférence des Ministres de l’Education des Etats et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN). « C’est ainsi que l’équipe technique nationale, avec l’appui des Conseillers Techniques du PASEC de Dakar, a réalisé une série d’activités allant de la stabilisation des outils de collecte des données jusqu’à la rédaction du rapport national, document dont les résultats vous seront partagés. Loin d’être un effet de mode, la participation de notre pays à cette évaluation internationale PASEC est d’un enjeu capital. Elle traduit, en effet, la ferme volonté du Gouvernement de se remettre en question en vue de faire toujours mieux dans sa quête de la qualité de nos enseignements et apprentissages », a expliqué Dr Rabiou Ousman.

Par ailleurs, Dr Rabiou Ousman a rappelé que depuis sa création en 1991, le Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC) a contribué à instaurer la culture de l’évaluation comme élément fondamental pour améliorer la qualité et le pilotage de l’éducation en fournissant aux pays membres des données scientifiques fiables. « En tant qu’évaluations formatives, les évaluations menées par le PASEC vont au-delà du simple diagnostic pour faire des recommandations allant dans le sens de corriger les dysfonctionnements constatés. C’est ainsi que la première évaluation groupée, réalisée en 2014 dans dix (10) pays de la CONFEMEM dont le Niger, a révélé la faible performance de nos élèves par rapport à ceux des 9 autres pays participants. D’ailleurs, si ce n’est par crainte de paraitre prétentieux, j’aurais affirmé sans ambages, que l’amélioration relative du score enregistré par notre pays lors de l’évaluation 2019, serait en grande partie expliquée par ces différentes réformes mises en œuvre suite à l’évaluation PASEC 2014. Il convient de souligner que le Niger a participé à cette évaluation avec 13 autres pays ayant aussi signé la convention avec la CONFEMEN en 2016 », a-t-il dit.

Par la même occasion, le ministre de l’Education Nationale a rassuré que les résultats issus de cette évaluation permettront sans doute à son département ministériel de prendre des mesures idoines afin d’apporter les correctifs nécessaires à l’amélioration des acquis scolaires des élèves. «Ce qui permettrait de bénéficier de recommandations pertinentes inspirées des bonnes pratiques des autres pays. C’est pourquoi, j’engage l’ensemble de la communauté éducative à tirer les leçons des résultats de cette évaluation pour jeter les bases de la refondation de notre système éducatif. Je voudrais adresser toutes mes félicitations et mes remerciements à l’équipe technique nationale PASEC, ainsi qu’aux experts nationaux et internationaux pour l’engagement et le professionnalisme dont ils ont fait preuve tout au long du processus de cette évaluation qui a conduit à l’élaboration de  rapport national », a déclaré le ministre de l’Education Nationale avant de réitérer ses remerciements et ceux de l’ensemble du Gouvernement aux partenaires techniques et financiers, pour leurs appuis inestimables en faveur de l’éducation au Niger.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)