Au Gala de la République, : Le Chef de l’Etat donne le coup d’envoi du match ‘’Niger-Afrique’’

Sport

Après avoir reçu dans la matinée en audience les anciennes légendes du football africain mais aussi celles du football nigérien, le Président de la république s’est rendu dans l’après-midi au stade général Seyni Kountché où il a donné le coup d’envoi du match ‘’Niger –Afrique’’. Un match qui a opposé les anciennes légendes du football africain aux anciennes gloires du Mena.

Ainsi, c’est dans un stade bondé d’amateurs où des cris de joie, des tambours et chants d’encouragement retentissaient que le Président de la République, après l’hymne national, a donné le coup d’envoi marquant le début d’un match ‘’fraternel’’ entre des Africains partageant une même passion qui est le football. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’antre du  stade Général Seyni Kountché a refusé du monde vendredi dernier pour ce gala inédit dans l’histoire du football nigérien. En effet dans sa magnanimité, le Chef de l’Etat, Bazoum Mohamed, a offert les 33.000 places de ce stade à la jeunesse nigérienne qui a fait preuve d’une mobilisation exceptionnelle pour venir voir, l’instant d’un match, les stars africains et les anciennes gloires du Mena national.

Et c’est avec une joie immense que le public sportif a ovationné la sortie de ces anciennes icones du football africain sur la pelouse du stade Général Seyni Kountché de Niamey. Il y avait une belle brochette de stars qui, pour la première fois, foulent le sol nigérien: les  anciens Lions indomptables camerounais Roger Milla, Patrick Mboma et Antoine Bel; l’ancien capitaine des Chipolopolo de Zambie, Kaloucha Boiliya; Anthony Baffoé, Stephen Appiah, et Gyan Asamoah des Black stars du Ghana; les Lions de la Teranga sénégalais El hadj Diouf, Alassane N’Dour, Diomansy Camara et Kalilou Fadiga; les nigérians Daniel Amokachi et Jay Jay Okocha; l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’ivoire Didier Zokora alias Maestro; l’Etalon burkinabè Aristide Bancé; l’Epervier togolais Emmanuel Cheyi Adebayor; et l’ancienne tour de contrôle des Aigles de Carthage tunisien Karim Haggui.

Ces stars ont offert au public sportif du stade Général Seyni Kountché une superbe partie de football contre les anciennes gloires du Mena national que sont entre autres, Abdoulaye Halidou dit Doula Tchialé, Hassane Hamidou, Daouda Tahirou, Moussa Yahaya, Issoufou Danté, Zakari André Lambo, Harouna Idé dit Coq, Moustapha Ali Dhaleb, Anicet Pascal, Ali Kountché, Omar Garba Goliath. En trois périodes de 20 minutes de jeu chacune, ces stars ont fait étalage, malgré le poids de l’âge et les kilos de trop, de leur technicité et de leur adresse devant les buts adverses. Et c’est sans surprise qu’Elhadj Diouf réussit par deux fois à battre le portier Goliath du Mena après un raid solitaire dans la surface de réparation du Niger. Patrick Mboma, lui emboite le pas en reprenant de son pied gauche magique un centre de Diouf et en logeant le ballon dans le coin gauche de la cage de Goliath. Emmanuel Cheyi Adebayor clôture le festival des stars africaines par un slaloom dans la surface de réparation du Mena suivi d’une frappe qui fit vibrer les filets de Goliath.

A ces quatre buts, le Mena a su répondre à trois reprises notamment grâce à Bouzou, à Hamidou Djibo dit Papin et à Lawali Idrissa dit Pelé. Les stars africaines se sont donc imposées sur le score de 4 buts à 3 à l’issue du «temps règlementaire» d’une heure de jeu. Les stars africaines ont tenu à saluer cet instant de convivialité, de bonheur et de communion avec le public sportif nigérien en effectuant un tour d’honneur à la fin du match.

A travers ce gala, le Chef de l’Etat a voulu créer un cadre d’épanouissement et surtout de conscientisation de la jeunesse. En effet, les messages livrés par les différentes légendes et stars du football africain, à la fois à travers les mots que par leur présence et le symbole de réussite qu’elles incarnent, appellent les jeunes au travail, seul secret de la réussite. L’histoire de la réussite de toutes ces stars est une véritable leçon de vie pour la jeunesse nigérienne qui doit s’en inspirer. Ce gala, c’est aussi une occasion unique offerte aux amateurs de football de voir physiquement ces stars qu’ils ne connaissaient qu’à travers la télé.

Mais l’autre aspect de ce gala, c’est surtout le soutien aux agents des Forces de défense et de sécurité qui travaillent nuit et jour à préserver l’intégrité du territoire national, ainsi que la sécurité des personnes et de leurs biens et à lutter contre le terrorisme qui menace notre pays et la région du Sahel. En effet, les retombées tirées de ce match de gala seront réservées à la prise en charge et au soutien pour les familles des agents des forces de défense et de sécurité.

 RahilaTagou(onep)