Cérémonie de distinction de l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger : SE. Guy Sevrin élevé au grade de commandeur dans l’ordre de mérite du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Hassoumi Massoudou a présidé le 19 juillet 2021, la cérémonie de remise de distinction à SE. Guy Sevrin, ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger en fin de mission, qui a été élevé au grade de commandeur dans l’ordre de mérite du Niger. Cette cérémonie s’est déroulée dans les jardins du ministère des Affaires Etrangères en présence des ambassadeurs, des représentants des Organisations Internationales. 

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a indiqué que cette cérémonie de remise de distinction traduit la haute appréciation que le gouvernement et le peuple nigérien ont des très bons et loyaux services que SE. Guy Sevrin a rendus au bénéfice des vaillantes populations, tout au long de son mission au Niger. «Je voudrais ici vous exprimer, au nom de son Excellence, M. Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat et au nom du gouvernement, toute notre reconnaissance à vous-même, aux autorités de votre pays et à l’ensemble de vos collaborateurs pour votre contribution hautement appréciable au renforcement des liens de coopération et d’amitié qui unissent nos deux pays», a dit M. Hassoumi Massoudou s’adressant à l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger.

M. Hassoumi Massoudou a rappelé que la coopération  entre le Niger et la Belgique est vieille de 50 ans, remontant au 10 mai 1971 avec la signature à Bruxelles de la convention générale de coopération technique entre les deux pays. «Depuis, elle n’a eu de cesse de se développer, pour le plus grand bonheur de nos vaillantes populations. Elle s’est particulièrement développée après la signature, le 26 mars 2003 à Bruxelles, de la convention générale de coopération consacrant l’orientation de cette coopération vers une approche programmatique du Programme indicatif de coopération pluriannuel», a-t-il ajouté.

Par la suite, le ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et de la Coopération a souligné que la tenue de la 13ème session de la commission mixte de coopération le 22 juin 2016 a été l’occasion d’approuver le Programme Indicatif de Coopération (PIC III), cadre de référence de la coopération entre nos deux pays pour la période 2017-2020. «Doté d’une enveloppe de 52 millions d’euros destinés au financement de deux secteurs prioritaires de la coopération gouvernementale belge au Niger que sont la santé d’une part et l’élevage et la sécurité alimentaire d’autre part, le PIC III  a été prolongé jusqu’en 2021», a-t-il annoncé.

Par ailleurs, il a relevé que le Royaume de Belgique intervient également à travers la coopération déléguée au Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) notamment par le financement du projet sur l’émancipation de la jeune fille, dans le cadre de la santé et de la reproduction. «C’est pourquoi, il me convient aussi de saluer le travail remarquable accompli dans le cadre de la coopération non gouvernementale dans le secteur de la sécurité alimentaire, de la santé, de l’éducation, du genre et du renforcement des capacités», a déclaré M. Hassoumi Massoudou.

Le ministre d’Etat a précisé que depuis quelques années, face à l’aggravation de l’insécurité dans la zone sahélienne, la Belgique, contribue également à l’effort de lutte contre le terrorisme au Sahel particulièrement à partir de 2017, avec le lancement du projet «Assistance militaire» belge au Niger, base de l’opération new Nero. «Outre la dotation de nos forces de Défense et de sécurité (FDS) en matériels et équipement militaires indispensables à l’accomplissement de leur mission, la Belgique a contribué à la formation d’environ 1.500 FDS», a-t-il indiqué. Sur le plan multilatéral, la Belgique participe également à la mutualisation des efforts de lutte contre le térrorisme à travers sa contribution à la Force Takuba, au G5 Sahel et à la mission de formation de l’Union Européenne au Mali (EUTM-Mali), qui est désormais élargie au Niger. M. Hassoumi Massoudou a aussi évoqué d’autres actions qui illustrent le dynamisme de la coopération entre les deux pays.

De son côté, l’ambassadeur du Royaume de Belgique, SE. Guy Sevrin a exprimé sa profonde reconnaissance pour cette haute distinction. «C’est un grand honneur pour moi, pour la Belgique et pour tous les Belges. A travers vous M. le ministre, je remercie le Président de la République pour m’avoir fait ce grand honneur», a-t-il dit. SE. Guy Sevrin a rappelé que le Niger et la Belgique sont des amis de longue date. «Nous venons tout récemment de fêter 50 ans de coopération entre nos deux  pays. La cérémonie s’est déroulée dans votre bâtiment avec une belle exposition de nos réalisations au Niger», a-t-il indiqué. «Nous sommes maintenant en train d’élaborer un nouveau portefeuille de coopération pour les années à venir avec un budget qui dépasse les 50 millions d’euros. A ce jour le Niger est notre plus grand partenaire au Sahel et son importance ne cesse de croitre», a souligné  SE. Guy Sevrin.

Yacine Hassane(onep)