Visite du gouverneur de Zinder à Kantché : Sensibiliser les Nigériens rapatriés de Dakar sur les risques de la migration clandestine et la mendicité

Société

Le Gouverneur de la région de Zinder Laouali Amadou Madougou a effectué le dimanche 27 mars dernier, une visite de travail à Kantché (70km au Sud de Zinder) où il a rencontré les ressortissants de ce département récemment rapatriés de Dakar au Sénégal où ils se livraient à la mendicité.

Cette première vague de migrants composée de 544 personnes dont 113 femmes qui se réclament ressortissantes de Kantché, Magaria et du Nigeria a été admise et hébergée sur le site du complexe sportif de Matamèye.

Au cours de cette visite, il s’est agi pour le Gouverneur Laouali Amadou Madougou de s’entretenir avec ces rapatriés autour du message des autorités gouvernementales sur les effets néfastes de la migration clandestine.

Pour diminuer d’intensité à ce phénomène d’immigration, l’Etat et ses partenaires au développement ont réalisé plusieurs investissements au profit des populations locales de ce département qui se traduisent par l’aménagement des mares pour la pratique des cultures de décrue et la mise en valeur des terres dégradées.

Le département de Kantché, faut-il le préciser,

renferme d’importantes potentialités en terres irrigables qui peuvent être grandement exploitées pour faire face aux besoins des populations. En dépit de cet état de fait, le phénomène de la migration est en train de prendre des proportions inquiétantes, a fait remarquer le gouverneur de la région de Zinder.

«Ce problème n’est pas en fait lié à la pauvreté encore moins à l’insécurité alimentaire», a-t-il expliqué devant les rapatriés. Il s’agit plutôt  d’une organisation qui se rapporte au trafic d’enfants, à la traite des personnes, a-t-il expliqué.

«Toutes les personnes qui s’adonnent à ces activités malsaines seront identifiées et répondront de leurs actes devant la loi», a déclaré le Gouverneur de Zinder avant de préciser qu’une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités et les organisateurs de ce trafic clandestin subiront les sanctions prévues pour ce type de crime.

Sido Yacouba, ANP-ONEP/Zinder