Dosso/Elections locales : 898.794 électeurs inscrits élisent leurs représentants locaux

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Les élections locales ont démarré hier à Dosso avec un léger retard. Ils sont cette année 898.794 électeurs inscrits répartis dans 3.178 bureaux de vote à travers toute la région de Dosso à exercer leur droit civique. Le coup d’envoi de ces élections locales a été donné au bureau n° 74 qui compte 463 électeurs sis à la Maison de la culture Garba Loga par le Secrétaire général du gouvernorat de Dosso M. Assoumana Amadou en présence de la présidente régionale de la CENI Maître Aïchatou Garba ainsi que des autorités administratives et des représentants des Forces de défense et de sécurité.

Après avoir accompli son devoir citoyen, le Secrétaire général du gouvernorat de Dosso et la délégation qui l’accompagne ont visité plusieurs bureaux de vote dans la ville de Dosso pour se rendre compte de l’effectivité du démarrage des opérations. A l’issue de cette visite, le Secrétaire général du gouvernorat a constaté que les élections ont effectivement démarré mais avec un léger retard même si, a-t-il dit tout est rentré dans l’ordre. M. Assoumana Amadou a invité les électeurs à sortir massivement s’exprimer à travers le vote pour «nous permettre de faire des élections libres, transparentes surtout apaisées».

Pour sa part, la présidente régionale de la CENI de Dosso Maître Aïchatou Garba a souligné que tout le matériel a été acheminé dans les différents départements et communes. Actuellement a-t-elle précisé l’on note quelques problèmes majeurs que la commission est en train de corriger. Parlant du déroulement des élections, Maître Aïchatou Garba a constaté que le scrutin a bien commencé cependant elle a déploré quelques ratés au niveau de la commune. C’est pourquoi elle a lancé un cri de cœur à l’adresse des partis politiques dans le choix de leurs délégués qui siègent au sein des bureaux de vote car jusqu’à 9 heures, les trois bureaux de vote de la Croix-Rouge n’avaient pas encore ouverts.

La présidente de la CNI régionale  n’a pas caché ses doutes pour l’effectivité d’abord du diplôme qui est une exigence légale et ensuite de l’effectivité de la formation que ces membres de bureaux de vote auraient suivie au vue de leur tâtonnement. Pour les prochaines échéances, Maître Aïchatou Garba a invité les partis politiques à réfléchir pour désigner des représentants dignes de foi. De manière générale, ces élections locales se déroulent dans le calme et la tranquillité à Dosso.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso.