Activités de la Fondation Noor : Les Premières Dames du Niger et du Burundi au chevet des patients du cancer et des orphelins

Société

La Première Dame Hadjia Khadîdja Bazoum, présidente de la Fondation Noor, s’est rendue, hier matin, en compagnie de la Première Dame du Burundi, Mme Angélina Ndayishimiye, au Centre national de lutte contre le cancer et au centre d’accueil des enfants en difficulté de famille. Cette initiative de la Première Dame du Niger a pour but de faire découvrir à son homologue du Burundi, les différents secteurs d’intervention de la Fondation Noor, ainsi que les appuis multiformes qu’elle apporte. Elle s’inscrit aussi dans le cadre d’un partage d’expériences pour les deux premières dames.

Au cours de la première étape qui a concerné le centre national de lutte contre le cancer (CNLC), les deux Premières Dames ont visité, sous l’égide du directeur général, Dr. Abary Moustapha, les différents compartiments du centre. En effet,  lors de cette visite, la Première Dame du Niger et celle du Burundi ont été édifiées sur les différentes  étapes suivies pour la prise en charge des personnes atteintes de cancer.  Dans la salle de Chimiothérapie par exemple,  des cas comme celui d’un enfant atteint d’un cancer dont on n’arrive pas à trouver la cause et celui d’un autre enfant atteint de cancer rétinoblastome dont la cause est ignorée à 90% , ont été présentés aux premières dames. Face à  ces informations, la première dame du Niger a posé un certain nombre de questions afin d’en savoir davantage sur les possibilités existant pour connaitre les causes pour une meilleure prise en charge de ces enfants. Et face à la situation de désolation dans laquelle sont ces enfants couchés, les premières dames ont exprimé toutes leurs compassions aux parents.

Les Premières Dames se sont par la suite rendues au niveau de la salle abritant le centre d’écoute des personnes atteintes de cancer. Ce centre a notifié Dr. Abary Moustapha a été créé pour  permettre aux patients de s’exprimer librement mais aussi pour leur prouver qu’ils ont un soutien. Elle est gérée par une personne qui est  guérie du cancer afin de redonner espoir aux malades.

La visite du centre national de lutte contre le cancer s’est  terminée par la maison de vie de personnes atteintes de cancer qui se trouve être un cadre d’accueil pour les patients.

Après cette première étape, Hadjia Khadîdja Bazoum et Mme Angéline Ndayishimiye ce sont rendu au centre d’accueil  des enfants en difficultés de famille situé au niveau du village de la Francophonie. Ce centre note-on reçoit des enfants abandonnés, de mère malades, égarés ou en vulnérabilité familiale.  Il compte 21 enfants dont 11 garçons et 10 filles âgées de 0-6 ans. Le centre comporte un espace de jeux, une infirmerie et une petite pharmacie. 

La Première Dame du Burundi s’est dite heureuse d’être dans ce centre en tant que présidente de la fondation ‘’Bonne action ‘’. Mme Angéline N’dayishimiye a apporté un appui financier à la fondation Noor pour l’achat de lait aux enfants en difficulté familiale. En effet, d’après la Première Dame du Burundi, la Fondation Noor et sa Fondation ont la même vision, c’est donc de gaieté de cœur qu’elle offre cet appui qui, elle espère, va contribuer  à l’amélioration des conditions de vie de ces enfants.

La Première Dame du Niger, marraine du centre d’accueil Hadjia Khadîdja a également offert un important lot de cadeaux (habits, jouets, yaourts, jus, bonbons) aux enfants du centre.  Notons que la première dame du Niger a déjà eu à célébrer  le baptême de 20 enfants du centre.

Par Rahila Tagou(onep)