Coopération Niger-Japon : Réception officielle d’un don KR de plus de 3700 tonnes de riz japonais

Non classé Société

Une aide alimentaire de 3.701, 460 tonnes de riz d’une valeur de deux milliards (2.000.000.000) de FCFA  a été mise hier matin, à la disposition du peuple nigérien par la république du Japon. Ce don s’inscrit dans le cadre de la coopération économique et financière non remboursable du Japon, conformément à la convention de l’aide alimentaire de 1999. Ces produits, faut-il le noter, sont actuellement stockés dans les magasins de l’office des produits vivriers du Niger (OPVN) de Konni (région de Tahoua) et de Niamey –Lazaret. Ils seront exclusivement vendus aux populations nigériennes dont les plus démunies à des prix abordables.

En rappel, Le Japon a offert de 2012 à 2020 au peuple nigérien une aide alimentaire, qui s’élève à environ 20.900.000.000 de FCFA.  Mieux dans le cadre de la poursuite de la coopération, les deux gouvernements ont procédé, le 26 octobre 2021 à la signature d’un échange de Notes du KR 2021 dans lequel le gouvernement du Japon a décidé de mettre à la disposition de la république du Niger une aide alimentaire d’un montant de deux milliards de FCFA.

En réceptionnant le don, le secrétaire général du ministère du commerce, M. Abdou Ibrahim, a rassuré l’ambassadeur japonais que conformément aux engagements pris par le gouvernement du Niger, dans le cadre de cette coopération, tous les fonds issus de la vente de ce riz seront intégralement versés dans le fonds de contrepartie KR.

Le SG du ministère du commerce a rappelé que l’utilisation des différents fonds KR antérieurs a permis au gouvernement du Niger de faire face à plusieurs situations d’urgences au cours de ces dernières années à travers entre autres, : l’achat de 4500 tonnes de céréales estimées à 1.485.000.000 de FCFA pour la reconstitution de la réserve alimentaire stratégique (RAS) de l’OPVN. A cela s’ajoute, l’acquisition de matériels roulants évalués à 450.000.000 de FCFA pour le compte de la Société Riz du Niger, l’appui au cycle électoral au Niger estimé à 473.121.948 de FCFA…

Dans le même cadre, il a souligné que tout récemment, le Niger a obtenu l’approbation du Japon pour l’utilisation de 5.057.377.651 de FCFA sur les fonds de contrepartie qui ont permis : la reconstitution de la réserve alimentaire stratégique de 5.001 tonnes évaluées à 1.530.000.000 de FCFA. Le renforcement des capacités de production de trois usines de transformation du riz paddy à 586.198.297 de FCFA. On note également, l’appui à la vulgarisation du paquet minimum axé sur la qualité (PMAQ) dans la région de Maradi à 457.428.400 de FCFA, le  financement des audits externes de tous les fonds de contrepartie non audités depuis 2008 à 56.000.000 de FCFA. Enfin, l’amélioration de la productivité du riz paddy à 805.420.000 FCFA, le renforcement des capacités de stockage des magasins de la société riz du Niger à 325.000.000 de FCFA et le renforcement des capacités des usines de transformation du riz paddy à 199.932.578 de FCFA.

Ainsi, le don réceptionné sera judicieusement  utilisé conformément  aux engagements pris par les deux pays.

En amont, l’ambassadeur du Japon au Niger (avec résidence en Côte D’Ivoire), Son Excellence M.IKKATAI Katsuya, a souhaité  que les autorités nigériennes fournissent davantage d’efforts pour que les autorisations nécessaires tant pour le transport sous douane que pour le dédouanement  soient obtenues dans les plus bref délais. Selon lui grâce à ces mesures, la détérioration de la qualité du riz peut être évitée et le riz peut être livré à ceux qui en ont besoin à temps.

M. IKKATAI Katsuya a également souhaité que les efforts de la partie nigérienne soient renforcés pour que la recette issue de la vente du riz soit reconstituée avant le délai. Car a-t-il précisé, les fonds ainsi reconstitués seront utilisés pour financer des projets socio-économiques que le Niger doit mettre en œuvre.

Par Rahila Tagou(onep)