Coopération sous-régionale en matière de Droits Humains : Les CNDH du Burkina Faso et du Mali s’imprègnent des bonnes pratiques de la CNDH du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre de la coopération entre les Institutions Nationales des Droits Humains (INDH), deux délégations des Commissions Nationales des Droits Humains du Burkina Faso et du Mali ont récemment séjourné dans notre pays pour un voyage d’études auprès de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Niger. A travers la tenue de ces voyages d’étude, il s’agissait pour des membres et personnel des CNDH du Burkina Faso et du Mali de s’imprégner des bonnes pratiques de la CNDH du Niger accréditée au statut ‘A’ depuis mars 2017 par l’Alliance Mondiale des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (GANHRI) , un rang très convoité par chaque INDH.

C’est d’abord une délégation de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Burkina Faso qui a séjourné  à Niamey du 31 mai  au 4 juin 2021, puis celle de la CNDH du Mali du 22 au 26 juin 2021. Pendant  leur séjour en terre nigérienne, plusieurs séances de travail ont eu lieu et des visites de terrain. Au cours des échanges ,  l’équipe dirigeante de l’Institution dirigée par le  Professeur Emérite Khalid Ikhiri, a partagé ses expériences  notamment les informations relatives  au processus d’accréditation au statut ‘A’ de la CNDH-Niger, le suivi rigoureux du monitoring sur  la situation des droits de l’homme en général  et dans un contexte d’insécurité en particulier, les différentes étapes pour l’élaboration d’un rapport sur les Droits Humains, la mise en place d’un dispositif en cas de mission d’investigations et de vérification de faits, les formes  de collaboration qu’entretient la CNDH-Niger avec certains acteurs étatiques, la société civile dans le cadre de ses missions de promotion et de protection des Droits Humains.

Par ailleurs, l’expérience de la CNDH du Niger en matière de création d’antennes régionales a également retenu l’attention des membres des INDH du Burkina-Faso et du Mali  car cela permet de  rapprocher l’institution des populations. Au sortir des rencontres et des visites de terrain, les membres de la CNDH du Burkina Faso et du Mali sont sortis très outillés des bonnes pratiques de la CNDH Niger, devenue une référence en Afrique de l’Ouest depuis l’arrivée du Professeur Khalid Ikhiri à la présidence.

Notons que la  délégation de la CNDH du Burkina-Faso  conduite par la Rapporteuse Générale  Mme Antoinette Savadogo est composée des commissaires aux droits humains Traoré Wamarou, Pale Augustin et du Secrétaire Général Sougué Somitié. Quant à la délégation de la CNDH du Mali, elle est composée de Dr Djibril Coulibaly, Commissaire, Chef de la Délégation, Me Fatimata Dembélé, Commissaire, et Dr. Zoumana Diarra, Secrétaire Général.

« C’est donc des INDH suffisamment renforcées  pour affronter  l’examen à l’accréditation au statut A » a conclu le Président Kahlid Ikhiri, président de la CNDH du Niger et Président en exercice de l’Association Francophone des Commissions Nationales des Droits Humains (AFCNDH) au terme de ces deux voyages d’études des INDH du Burkina Faso et Mali auprès de leur homologue du Niger.

Par Abdou Tikiré Ibrahim, AP/CNDH