Eliminatoires de la CAN U23 : Le Mena défie les Eléphants de Côte d’Ivoire à Niamey

Sport

Dans le cadre du 2ème tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations pour les moins de 23 ans (U23), le Mena du Niger affrontera, en match aller,  demain samedi au stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Eléphants de Côte d’Ivoire. Gonflés à bloc, les poulains de Zakariyaou Ibrahim caressent le secret dessein d’infliger une sévère correction aux Eléphants,  avant le déplacement de la semaine prochaine sur Yamoussoukro. Comme à l’accoutumée, une mobilisation massive des supporters du Mena pour le stade Général Seyni Kountché est attendue pour pousser le onze national U23 à la victoire.

Le Mena U23 a fait en septembre dernier, une entrée tonitruante dans  ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. En effet, après un  match nul et vierge à Bissau face aux Djurtus, le Mena U23 s’est imposé  à l’occasion de la manche retour à Niamey disputée le 27 septembre 2022. Les Nigériens ont remporté le match sur le score de 4 buts à 2. Même si la défense du Mena a craqué par deux fois face aux Bissau-guinéens, il reste que l’attaque a su faire parler la poudre pendant ce match décisif pour la qualification au 2ème tour. Par 4 fois le portier Bissau-guinéen est allé chercher la balle au fond de ses filets. C’est l’exemple d’une attaque
« canon »,  qui met le feu dans la surface de réparation et qui oblige l’adversaire à constater les dégâts. C’est cette combativité, doublée d’une grande efficacité devant les buts adverses que le public sportif nigérien attend demain  des attaquants du Mena. Il faut marquer le maximum de buts face aux Eléphants, et il faut en même temps que la défense du Mena soit moins poreuse que lors du match retour contre les Djurtus de la Guinée –Bissau où elle a encaissé 2 buts. Le coach Zakariyaou en est conscient ; et il est  en train de peaufiner les derniers réglages pour que la défense du Mena soit  plus prudente et beaucoup plus solide pour enrayer les offensives des véloces attaquants ivoiriens. Si la mayonnaise prend, on peut légitimement s’attendre à un exploit du Mena sur ses propres installations de Niamey. Ce qui permettra au onze national de préparer  sereinement le match décisif du 29 octobre prochain à Yamoussoukro. En cas de succès à l’issue de cette double confrontation, le Niger sera opposé au 3ème et dernier tour des éliminatoires,  au Bénin ou au Soudan. C’est dire donc que les chances d’une future qualification du Mena à la CAN sont grandes. Car une fois l’obstacle Elephants franchi, le Mena serait à même de rivaliser sans complexe contre les Ecureuils ou contre les Crocodiles du Nil pour le ticket gagnant de Maroc 2023, et au cas échéant pour les Jeux Olympiques  de Paris 2024.

Par Oumarou Moussa(onep)