Football/ 3ème édition du Tournoi des Grandes Vacances du quartier Sonuci : 16 clubs engagés dans la course au titre

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Le Tournoi des Grandes Vacances (TGV) du quartier Sonuci de Niamey a débuté le dimanche 15 août sur les installations sportives du CES Koubiya (ex CEG 25). Ce tournoi qui est à sa troisième édition a pour but d’assurer la formation et l’encadrement des jeunes à la base. Le match d’ouverture de ce TGV a opposé les Club Sabara et Galaxie FC, un match qui s’est soldé par un score de 1 but pour le Club Sabara et 2 buts en faveur de Galaxie FC.

Au total 16 clubs repartis en quatre poules sont engagés dans cette compétition.

Le président du comité d’organisation M. Abdourhamane Djibo D. Diallo précise que l’esprit du TGV Sonuci consiste à développer une philosophie de formation et d’encadrement les jeunes. «Notre philosophie à travers cette compétition est de s’attaquer au hic du football nigérien. Nous avons compris que la formation à la base est négligée. Nous avons compris que nous avons des jeunes talents qui ne sont pas encadrés. On a beau avoir des talents, si de telles compétitions ne sont pas organisées, l’image du football sera constante. Or, il fallait changer, soigner et travailler cette image. Nous sommes en train de créer les conditions pour que les jeunes puissent avoir des cadres dans lesquels ils vont s’exprimer. Aujourd’hui nous sommes à notre 3ème édition. Les jeunes avec qui nous avons commencé sont actuellement en train de briller dans des grandes compétitions», a témoigné le président du comité d’organisation M. Abdourhamane Djibo D. Diallo. Des grandes récompenses et des distinctions sont annoncées pour les équipes, les coachs, les arbitres les plus méritants lors de la finale de cette compétition prévue le 11 septembre.

Pour le parrain de cette troisième édition, M. Lamido Harouna Moumouni, Directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, le sport devient de plus en plus un pourvoyeur d’argent. C’est pourquoi, il exhorte les autorités en charge des sports à faire en sorte que les jeunes soient dans un minimum de conditions pour conduire à bien les objectifs visés à travers le sport. «Je pense que si nous voulons avoir des bons joueurs, il faut investir dans la jeunesse à la base. Lorsque nous arrivons à investir à la base, nous pourrons certainement espérer avoir plus tard de grands joueurs comme Messi. C’est une question d’encadrement. Faisons un effort, les gens doivent se sacrifier pour développer le domaine sportif. Si nos jeunes sont encadrés, ils peuvent y arriver», estime le parrain avant d’encourager fortement les jeunes du quartier Sonuci, comme tous les jeunes du Niger, à persévérer pour que le drapeau du Niger puisse être présent dans les plus grandes tribunes, et que l’hymne national puisse retentir.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)