Formation et sensibilisation des Magistrats et Chefs des Brigades du Niger sur la Loi SITES et la nouvelle Loi relative à la faune sauvage : Vers le renforcement des dispositions légales et règlementaires sur la faune au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Directeur Général Adjoint des Eaux et Forêts, Col. Massalatchi Mamane Sani a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation et de sensibilisation au profit des magistrats et chefs des brigades du Niger sur la Loi SITES et la nouvelle Loi relative à la faune sauvage. Cette formation qui durera trois (3) jours est financée par le Gouvernement Américain à travers l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Niger et mise en œuvre par la Société Zoologique de Londres (ZSL). Ils sont au total une dizaine de personnes, représentants du ministère de la Justice et de celui de l’Environnement qui prennent part à cette formation dont les communications seront assurées par Dr Seyni Abdoul Aziz du Partenariat Régional sur l’Eau et l’Environnement (PREE).

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le Directeur Général Adjoint des Eaux et Forêts a transmis les salutations et les remerciements de la ministre de l’Environnement aux partenaires pour avoir accepté de financer et d’accompagner cette formation mais également aux participants qui représentent d’autres institutions notamment le ministère de la Justice pour leur présence. Il a souligné que l’objectif de cet atelier est d’outiller les participants sur les textes règlementaires qui protègent les faunes et les forêts. Pour, le Col. Massalatchi Mamane Sani, cette rencontre est une opportunité pour créer et renforcer les rapports entre les hommes de la loi et les brigades des Eaux et Forêts. C’est pourquoi, il a invité les participants à plus de participation en vue d’enrichir les dispositions en vigueur parce que l’objectif est de contribuer à la protection des faunes et des forêts.

Pour sa part, M. Alain Lushimba, WAP Landscape Manager à la Société Zoologique de Londres, a également tenu à remercier le Gouvernement des Etats Unis d’Amérique pour avoir financé cette activité mais aussi pour avoir fait confiance à la ZSL pour le pilotage et la conduite des activités. La société Zoologique de Londres, a expliqué M. Alain, est une ONG qui travaille sur la conservation de la nature à travers le monde, dont le siège est basé à Londres. Il a souligné que le présent atelier est financé par le Département d’Etat Américain à travers le Bureau international de lutte contre le narcotique. Cette formation a-t-il ajouté, s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des textes légaux et règlementaires appliqués à la faune sauvage.

M. Alain Lushimba a précisé que cette activité est une première étape parmi une série d’activités que prévoit ce programme, dont l’élaboration du décret SITES. «C’est pourquoi nous organisons des renforcements de capacités des acteurs judiciaires et des chefs des brigades sur les textes légaux en vue de les outiller pour les préparer dans leur mission de lutte contre la criminalité faunique», a-t-il indiqué. Il a ajouté que dans le même programme, l’ONG renforce les capacités opérationnelles des Eaux et Forêts, notamment les éco gardes qui travaillent dans le Parc Régional de W-Niger. Il y’a aussi la lutte contre le braconnage et des activités liées à la vulgarisation et à la sensibilisation des communautés sur la protection de la faune et l’accompagnement des communautés dans le développement des activités génératrices de revenus en vue de renforcer leur résilience.

Ali Maman(Onep)