Journée mondiale de l’aide humanitaire (JMAH) édition 2022 : Un beau match de foot féminin pour célébrer l’évènement

Société

Dans le cadre des activités commémoratives de la journée mondiale de l’aide humanitaire (JMAH) édition 2022, initiée par la Coordination Humanitaire au Niger, l’ONG FAD a organisé un match de football féminin,  le mercredi 17 Août 2022 à Niamey, sur le terrain Maracana du centre technique de la Fenifoot. Sous le thème ‘’ il faut un village’’, ce match a opposé deux équipes féminines à savoir l’équipe des organisations nationales et celle des organisations Internationales, avec pour but de faciliter l’intégration et favoriser le renforcement des liens socioprofessionnels entre ces organisations œuvrant au Niger.

La cérémonie s’est déroulée sous les auspices de la coordinatrice du système des Nations Unies, Mme Louise Aubin, qui en a donné le coup d’envoi. Le public a assisté à un match spectaculaire entre les joueuses de l’équipe des organisations nationales habillées  en dossard orange et  celles des organisations internationales  habillées en dossard vert et s’est conclu, pour le temps reglementaire, sur un score égal de 2 buts partout. Ainsi les deux équipes avaient procédé à une séance de tirs au but qui s’est terminée par 4 contre 3 en faveur de l’équipe des organisations internationales.

Pour la  Directrice de l’ONG FAD, Mme Nafissatou Idé, le match a surtout offert aux uns et aux autres de passer des moments particulièrement excitants. Quant au choix du thème,  « construire un  village », le fait d’avoir joué amicalement en partageant les mêmes émotions sur un même terrain, les équipes l’ont traduit dans les faits. « La mobilisation a été vraiment assurée par OCHA et  je pense que c’est le lieu de remercier toutes les ONG qui se sont mobilisées pour faire de cette occasion

une reussite » a souligné Mme

Nafissatou Ide.

Quant à la coordinatrice du système des Nations Unies, Mme Louise Aubin, elle a paré de la vivacité de ce qu’elle a vu sur le terrain. « Les femmes jouaient avec beaucoup d’intensité et elles ont été impressionnantes, avant d’ajouter que c’est un véritable travail d’équipe et  l’équipe inclut les populations, les communautés et les autorités locales qui sont en première ligne. l’ONG FAD et toutes les organisations des Nations Unies essayent de créer un lien très fort en organisant ces genres de rencontres. C’est un thème qui colle très bien surtout en ce temps très difficile ici au Niger», a conclu La coordinatrice système des Nations Unies au Niger.

Par Mourtala Alhassane (stagiaire)