A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la 9ème réunion bimensuelle du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route relative aux engagements communs des sommets de Pau et Nouakchott

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, a présidé, hier matin, au Palais de la Présidence, la 9e réunion bimensuelle du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de Nouakchott.

A l’issue de cette réunion, l’ambassadeur de France au Niger a fait le point des questions traitées par les parties prenantes. «Comme à l’accoutumée, nous sommes revenus sur les dernières opérations militaires. Celles en cours et passées», a dit l’ambassadeur de la France au Niger, SE Alexandre Garcia. «Depuis quelques mois, il y’a le constat d’une montée en puissance des Forces armées nigériennes», a-t-il relevé en précisant que les dernières opérations ont donné des résultats très satisfaisants. «On peut parler d’une véritable intégration entre nos forces ; d’une interopérabilité exceptionnellement bonne et aussi une forte coopération entre les armées nigériennes et françaises. C’est le constat que nous partageons», a indiqué le diplomate français.

Par ailleurs, pour lutter efficacement contre le terrorisme, les questions d’aide au développement et la présence de l’Etat dans les zones de crise, ont été discutées au cours de cette réunion. «La lutte anti-terroriste ne se mène pas  seulement sur le front strictement militaire. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous avons fait de longs développements sur les questions d’aide au développement dans les zones de crise. Nous avons parlé notamment de l’appui de la France, mais aussi de celui des partenaires européens au Niger pour le retour des services publics et le renforcement de ces services particulièrement dans la région de Tillabéri», a souligné SE Alexandre Garcia.

A titre illustratif, a-t-il mentionné, toute une série de programmes d’urgence dont 9 sont mis en œuvre dans la région de Tillabéri. «5 sont financés par la France, 3  par l’Union Européenne, mais mis en œuvre par le Luxembourg et les Pays-Bas, et 1 par l’Espagne», a-t-il noté. D’après M. Garcia, ce sont de gros engagements des partenaires du Niger pour venir en soutien aux populations notamment en ce qui concerne la scolarisation et l’accès à l’eau qui sont des questions très importantes pour les populations de la région. C’est agissant ainsi sur les domaines de développement que «nous pouvons lutter efficacement contre le terrorisme», selon le diplomate français. C’est l’un des objectifs de la coalition  pour le Sahel qui a été mise en place le printemps dernier et c’est dans ce cadre que l’alliance Sahel, présidée par l’Espagne agit sur le terrain au profit des populations, a ajouté SE Alexandre Garcia.

 Issoufou A. Oumar(onep)