A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit les chefs des missions d’observation électorale de la CEDEAO et de la CEN-SAD

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SE Issoufou Mahamadou a reçu, en audience, le 24 décembre dernier, dans l’après-midi, Leurs Excellences Namadi Sambo, ancien Vice-président de la République Fédérale du Nigéria et Diaoncounda Traoré ancien Président de la Transition de la République du Mali. Ces deux personnalités séjournent au Niger à la tête des missions d’observation électorale respectivement de la CEDEAO et de la CEN-SAD pour les élections du 27 décembre 2020 au Niger. Lors de leur rencontre avec le Président de la République, ils lui ont fait part de l’objet de leurs missions à Niamey.

«Nous sommes au Niger dans le cadre de la mission de la CEDEAO pour l’observation d’élections au Niger. En ma qualité de Chef de cette délégation d’observation j’ai souhaité avoir une rencontre de courtoisie avec le Président de la République. Notre mission consiste à observer le double scrutin du dimanche 27 décembre 2020 et de témoigner sur le déroulement de ces élections. Depuis notre arrivée, nous avions eu des rencontres avec plusieurs acteurs. Et d’après ce que nous avons vu et entendu, nous pensons que tout se passe bien. Notre plus grand souhait, c’est de voir ce processus finir en beauté, dans la paix, le calme, la tranquillité et que chaque citoyen puisse avoir la chance d’exercer son devoir, de manière libre», a indiqué SE Namadi Sambo, chef de la mission de la CEDEAO.

«Nous sommes venus pour dire au Chef de l’Etat l’objet de notre mission, à savoir, observer, observer, observer et rendre compte à la fin. Depuis notre arrivée nous avons rencontré plusieurs structures qui interviennent dans l’organisation de ce scrutin. Il me semble que jusqu’à présent tout se passe bien. Ce qu’il faut noter c’est une chose assez rare quand on parle des élections présidentielles en Afrique» a souligné le Chef de la mission d’observation de la CEN-SAD. SE Diaoncounda est par ailleurs revenu sur une question actualité. «Il y’a toujours la question du 3ème mandat, 4ème mandat et c’est ce qui étrangle la construction démocratique dans nos pays. Je pense que c’est une chance pour le peuple nigérien que le Président Issoufou Mahamadou ne s’est pas représenté pour un 3ème mandat. Je crois que c’est une chance supplémentaire pour ce pays de réussir cet exercice hautement sérieux d’élection présidentielle. Nous espérons que tout va bien se passer. Nous avons l’impression que chacun de son côté est bien engagé et nous avons constaté l’indépendance des structures qui opèrent sur le terrain. Je pense que le Niger va administrer une leçon de démocratie à nos pays», a-t-il déclaré.

Ali Maman(onep)