A la Présidence de la République : SE. Mohamed Bazoum reçoit le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD M. Brigi Rafini

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, M. Mohamed Bazoum, s’est entretenu hier dans l’après midi, avec le Secrétaire Exécutif de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD), M.Brigi Rafini, ancien Premier ministre du Niger. Les deux personnalités ont échangé sur la redynamisation de la CEN-SAD à travers un conseil exécutif qui va se tenir très prochainement au Maroc. 

A sa sortie d’audience, le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD a déclaré qu’il est venu pour remercier le Président de la République parce que c’est grâce à son initiative que sa candidature a été transmise et acceptée par les autres Chefs d’Etat de la CEN-SAD pour achever le mandat du Niger. «Je suis de passage à Niamey en route pour le Maroc où la CEN-SAD va tenir un conseil exécutif dans les prochains jours. Je suis venu prendre les conseils du Président de la République et aussi faire le tour des questions d’intérêt commun entre les pays de la CEN-SAD», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, M. Brigi Rafini a fait remarquer que la CEN-SAD a connu d’énormes difficultés mais le conseil exécutif qui va se tenir très prochainement au Maroc  sera le point de départ de la renaissance de l’organisation. «Au cours de ce conseil, nous aurons une grande participation des ministres des affaires étrangères des pays membres de la CEN-SAD et certainement nous allons trouver la bonne voie pour redémarrer et redécoller au niveau de cet organisme», s’est réjoui M.Brigi Rafini.

Pour le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD, cette décision de relancer et de redynamiser l’organisation vient certainement à point nommé avec tout ce que la bande sahélo saharienne a connu comme difficultés sur le plan sécuritaire, économique et climatique. «Nous avons des grands chantiers que nous allons démarrer très prochainement avec la réactivation de cette organisation qui était dans ses premières années de naissance très connue des populations du Sahel, du Sahara et de l’Afrique», a-t-il annoncé. 

M. Brigi Rafini a ajouté  qu’avec les conflits, la situation socio politique difficile qu’a connue le pays du siège à savoir la Libye, la CENSAD a pris un coup. «Mais heureusement que le Tchad est venu à la rescousse de l’organisation il y a deux ans pour accueillir le personnel du Secrétariat exécutif. Avec le retour progressif de la paix en Libye, certainement la CEN-SAD va retrouver son siège légal», a-t-il conclu.

Yacine Hassane(onep)