A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Niger et une délégation de la Conférence des Recteurs des Universités Publiques

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Ouhoumoudou Mahamadou, s’est entretenu  successivement hier dans l’après-midi avec l’Ambassadeur du Royaume du Maroc S.E Allal El Achab et une délégation de la Conférence des Recteurs des Universités Publiques du Niger (CRUPN) conduite par le président  de ladite structure, Pr. Natatou Ibrahim, par ailleurs recteur à l’Université d’Agadez. 

A sa sortie d’audience, le diplomate marocain a déclaré avoir transmis au Chef du gouvernement  les félicitations de son homologue du Maroc pour la confiance placée en lui par le Président de la République du Niger à la tête du gouvernement. 

‘’ Nous avons aussi profité de cette occasion pour passer en revue les différents aspects de la coopération bilatérale entre les deux pays et voir dans quelle mesure on peut les promouvoir en tenant compte des priorités inscrites dans le programme de renaissance acte III. A cet effet, nous avons informé le Premier ministre des contacts que nous avons déjà établis avec les différents départements ministériels, surtout les ministères de l’Agriculture ; du commerce ; de l’industrie ; de l’éducation nationale et l’enseignement supérieur. Ces contacts vont s’élargir à d’autres départements ministériels  où le Maroc  peut apporter son expertise conformément aux priorités du Niger. Nos échanges ont mis l’accent non seulement sur la coopération étatique, mais également la contribution du secteur privé dans l’évolution des relations nigéro-marocaines’’, a relevé l’Ambassadeur Allal El Achab.

Quant à la délégation de la Conférence des Recteurs des Universités Publiques du Niger, le président de ladite structure, Pr. Natatou Ibrahim a précisé qu’ils sont venus faire au Chef du gouvernement le compte rendu de leur réunion de travail sur le bon fonctionnement des Universités Publiques du Niger.

Par  Hassane Daouda (onep)