Assemblée Nationale : Adoption de 2 projets de loi de ratification de prêt et de don dans le domaine de l’éducation au Niger

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Les travaux en séance plénière de la 1ère session ordinaire au titre de l’année 2020, dite session des lois de l’Assemblée nationale, se poursuivent activement à l’hémicycle, Place de la Concertation. Le mardi 16 juin 2020, les parlementaires ont procédé à l’adoption de deux (2) projets de loi portant ratification de prêt et de don dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement au Niger. C’est le 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, M. Iro Sani, qui a présidé la séance plénière en présence du commissaire du gouvernement, M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relation avec les Institutions.

 

Le premier projet de loi adopté par les députés avec 125 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention est celui portant ratification de l’accord de financement composé d’un crédit n°6511-NE d’un montant équivalent à quatre millions six cent mille Euros (4.600.000) et d’une subvention n° D5340-NE d’un montant équivalent à sept millions quatre cent mille Droits de Tirage Spéciaux (7.400.000 DTS), signé le 08 mai 2020 à Niamey entre le gouvernement de la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID) pour le financement du 2ème projet des Centres d’Excellence d’Afrique pour l’impact sur le Développement.

L’objectif global de ce projet est l’amélioration de la qualité, l’ampleur et l’impact sur le développement de la formation de 3ème cycle dans quelques universités, à travers la spécialisation de la collaboration régionale. Avec la subvention d’un montant de 7.400.000 DTS soit environ 6.223.400.000 FCFA qui vient s’ajouter au prêt, le montant global de cet accord de financement s’élève à 9.236.400.000 FCFA. Le projet sera mis en œuvre à travers trois composantes dont la mise en place de nouveaux Centres Africains d’Excellence (CAE) pour impact sur le développement et l’élargissement des CAE existant à haute performance. Il y a également la promotion des partenaires et des bourses régionales et enfin le renforcement de la facilitation, du suivi et d’évaluation du projet au niveau national et régional.

Le 2ème projet de loi examiné porte sur la ratification de l’accord de financement composé d’un crédit n°6572-NE d’un montant équivalent à 18.200.000 Euros et d’un don n° D580-NE d’un montant équivalent à 87.200.000 DTS, signé le 08 mai 2020 à Niamey entre le gouvernement de la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID) pour le financement du Projet d’Amélioration de l’Apprentissage au Niger pour des résultats en éducation. Ce projet de texte est voté par les parlementaires avec 123 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention. L’objectif global du projet est l’amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage dans les régions de Diffa, de Maradi, de Tahoua, de Tillabéri et de Zinder et le renforcement de la planification et de la gestion de l’éducation.

Ce prêt de 18.200.000 Euros soit environ 11.921.000.000 FCFA est consenti au Niger à des conditions. Avec le don de 87.200.000 DTS soit environ 73.335.200.000 FCFA qui vient s’ajouter au prêt, le montant global est de 85.256.200.000 FCFA. Le projet sera mis en œuvre à travers cinq composantes. Il s’agit de l’amélioration des pratiques enseignantes ; la promotion de l’apprentissage pour les filles et les garçons ; le renforcement des systèmes et des capacités pour la prestation de service d’éducation; l’administration et la coordination du projet et enfin l’intervention d’urgence conditionnelle. Il faut noter que c’est un projet innovant qui met l’accent sur l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Il ne présente aucun volet infrastructure, mais le projet prend en compte la modernisation des écoles coraniques ou Makaranta. Il durera six ans à partir de sa mise en œuvre.

Seini Seydou Zakaria(onep)