Atelier de la Revue Annuelle Conjointe 2020, du sous-secteur du Commerce et Promotion du Secteur Privé : Faire l’état des lieux et réfléchir sur les perspectives du sous secteur

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes organise, du 17 au 18 novembre à Niamey, la Revue Annuelle Conjointe 2020, du sous-secteur du ‘’commerce et promotion du secteur privé’’. C’est le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes, M. Gado Sabo Moctar qui a présidé l’ouverture des travaux. Ces échanges portent sur les performances et les contre-performances, les goulots d’étranglement et les recommandations, les perspectives et la mobilisation des partenaires techniques et financiers.

Au cours de cet atelier, trois thématiques majeures identifiées lors de la rencontre tenue le 6 octobre 2021 avec les acteurs non étatiques seront présentées aux participants. Ces thématiques portent sur la promotion de la préférence nationale : enjeux et défis, le financement des PME/PMI à travers des nouveaux mécanismes, l’amélioration du climat des affaires par le renforcement du dialogue public-privé et le développement de la digitalisation.

A l’issue des débats que susciteront ces thématiques, des recommandations pertinentes seront retenues pour être discutées au dialogue politique entre l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers et les acteurs non étatiques du sous-secteur. Ces thématiques cadrent avec les nouveaux défis liés à l’entrée en vigueur de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) dont les échanges ont été officiellement lancés le 1er janvier 2021. Le processus de la Revue Annuelle Conjointe 2020 en cours s’achève avec le présent atelier. Placé sous le thème «mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine et nouveaux défis pour les entreprises nigériennes», cet atelier vise à informer sur les performances et les contre-performances, les goulots d’étranglement et les recommandations, les perspectives et la mobilisation des Partenaires Techniques et Financiers.

A l’ouverture des travaux, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes a rappelé aux participants que son département ministériel a mis à leur disposition un support qui présente l’état de mise en œuvre des recommandations de la Revue Annuelle Conjointe 2019, le bilan des réalisations physiques et financières de l’ancien Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, le bilan des réalisations des autres acteurs et partenaires et le bilan de mise en œuvre du Programme Stratégique 6 du Plan d’Actions 2016-2020 de l’Initiative 3N, dont le Ministère a la maîtrise d’ouvrage. «Mon département ministériel à l’instar des autres ministères et institutions du secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durable de l’initiative 3N, s’est engagé depuis 2018 dans l’organisation des Revues Annuelles Conjointes, avec l’appui financier de l’Union Européenne, à travers la mise en œuvre du Projet d’Assistance Technique au Contrat de Réformes Sectorielles», a-t-il déclaré.

Le ministre Gado Sabo Moctar a dit qu’à l’issue du dialogue politique, engagé en marge de l’atelier de la Revue Annuelle Conjointe 2019 entre l’Etat du Niger, les Partenaires Techniques et Financiers et les représentants des acteurs non étatiques, un aide-mémoire engageant les parties a été élaboré. Il a précisé que ce document a été signé par les différentes parties il y a quelques jours. Le ministre en charge du Commerce a salué la Banque Mondiale, Cheffe de file des Partenaires Techniques et Financiers, du sous-secteur du commerce et promotion du secteur privé d’avoir cosigné l’aide-mémoire de la Revue Annuelle Conjointe 2019.

Auparavant, le représentant de la Banque Mondiale, Cheffe de file des PTF, M. Louis Akakpo, s’est réjoui de la présence effective du ministre en charge à l’ouverture des travaux de cette revue annuelle conjointe du sous-secteur commerce et secteur privé avant de réitérer l’engagement des partenaires à accompagner le gouvernement du Niger dans cette démarche.

Aïchatou Wakasso(onep)