Au Palais de la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat s’est entretenu avec l’ambassadeur de France au Niger

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Mohamed Bazoum a reçu, en audience le 28 mai dernier, l’ambassadeur de France au Niger, SE Alexandre Garcia porteur d’une lettre d’invitation adressée au Président Bazoum par son homologue français. Au cours des échanges, les deux personnalités ont discuté de la situation régionale ainsi que du Sommet de Paris du 18 mai.

A l’issue de cette audience, l’ambassadeur de France au Niger a déclaré avoir discuté avec le Chef de l’Etat sur le Sommet de Paris qui s’est tenu le 18 mai dernier sur le financement des économies africaines. «J’ai recueilli les analyses et les impressions du Président de la République sur ce sommet au cours duquel il a été décidé de mettre l’accent sur le renforcement de la vaccination contre la pandémie à Corona virus en Afrique. Plus largement, l’objet principal concerne la dette, la reconduction du moratoire sur la dette des Etats Africains mais également la réallocation aux Etats africains des droits des tirages spéciaux du FMI et des pays avancés», a-t-il précisé. L’ambassadeur de France au Niger a ajouté qu’il était également question à ce sommet du financement du secteur privé, des entreprises africaines avec le lancement d’une alliance pour l’entreprenariat en Afrique.

Evoquant la situation régionale le diplomate français a indiqué que cette audience lui a permis de recueillir l’analyse du Président Bazoum et la position du Niger sur cette crise régionale que l’on connait notamment la situation au Mali qui traverse une période difficile sur laquelle le Conseil de Sécurité de l’ONU s’est prononcé il y a quelques jours mais également sur la situation au Tchad.

«Enfin, j’ai remis une invitation du Président français au Président nigérien à se rendre à Paris à la fin du mois de juin pour le Forum Génération Egalité, qui consistera à relancer un peu la mise en œuvre des engagements du Sommet de Pékin de 1995 sur l’égalité entre les hommes et les femmes notamment la promotion des femmes et des jeunes filles», a annoncé le diplomate français. «L’engagement du Président Bazoum sur le sujet transparaissait, il est tout à fait naturel de l’inviter», a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye(onep)